13/09/2016: TCHAD/Immigration – Baharadine Djerni out: Il se prenait pour l’anus du pape. Baharadine Djerni, hier venu du Soudan dans les valises du MPS et nommé grâce à l’intermédiaire de Daoussa Déby a été viré du service de l’immigration. De par sa position, Mr Baharadine Djerni contrôlait l’obtention des passeports. Pour avoir le passeport tchadien, plusieurs de nos compatriotes ont été scandalisés du traitement que leur fait subir cet individu. Des Tchadiens bien connus de la place ont été traités d’étrangers. Baharadine Djerni évalue l’origine de nos compatriotes à la couleur de leur peau, ou la tendance communautaire de votre appartenance. Libyens si vous êtes claires de peau (métis, Arabes et compagnies), Nigérians ou Nigériens si vous êtes Kanembou ou Bornou, Centrafricains pour nos compatriotes de la zone méridionale. Plusieurs de nos compatriotes se sont disputés avec lui dans la cour du commissariat central de N’Djamena à cause d’une arrogance voulue et entretenue par le pouvoir d’Idriss Déby. Avant 1990, Baharadine Djerni est né et vécu au Soudan, ses activités de transporteur d’eau dans la ville d’El-Djineina, comment pourrait-il occuper un poste aussi stratégique et défier les Tchadiens qui y sont nés dans ce pays, et à qui l’on peut citer facilement 3 à 4 grands-pères, si ce n’est avec la volonté du pouvoir MPS? Cette arrogance sur nos compatriotes va-t-elle prendre fin? Rien n’est sûr, car Baharadine Djerni a été dégagé, n’ont pas pour ses attitudes envers les Tchadiens, mais c’est parce qu’il est l’un des visages proches de Mr Daoussa Déby en disgrâce avec son frère de président. Les règlements de comptes continuent par personnes interposées, mais pour le quotidien des Tchadiens, rien n’est prioritaire… Subissez tant que votre bouche est muette. 

 

206 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article