Mr Mahamat Taher Ali NANAYE, fonctionnaire au ministère des Affaires étrangères du Tchad, a quitté le navire du régime d’Idriss Deby, à cause des multiples injustices qu’il a constatées au quotidien et sur sa modeste personne.

 
Il y a juste 6 mois, cet homme a subi la torture dans l’enceinte de la police politique (ANS) du régime. Il a été enlevé de sa voiture, battu, menotté, et jeté en pâture dans une cour, puis enfermé dans une cellule sans la moindre explication. Pendant 5 jours, il a été laissé avec des blessures aux bras, sur les jambes, et des ecchymoses partout.
 
À la 5e journée, il a eu la vie sauve grâce à un agent qui l’eut reconnu et souffla son identité à ses geôliers. On lui remit ses téléphones avec arrogances, ses clefs de voiture, ses documents, et on lui montra la porte de sortie. Rien ne fut dit, pour justifier son arrestation, et cette perfide humiliation. Dans sa tenue débraillée, titubant et mal en point, Mr NANAYE rejoignit sa voiture, fit appel à un parent avant d’être conduit à l’antenne médicale des forces françaises épervier au Tchad.

Après ses soins, il rejoignit son domicile où il garda une convalescence d’un mois, avant de prendre sa décision de quitter le Tchad et de suivre le chemin de l’exil afin de militer contre l’injustice au Tchad.

Son interview à Tchadanthropus-tribune vient clore les plus sceptiques quant aux souffrances qui furent les siennes.

   

                                   ATTESTATION MEDICALE du Docteur COURBON (Antenne médicale française de N’Djamena)

 

940 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article