Joint par un journaliste de RFI (radio France internationale), le ministre de la bonne gouvernance et de la moralité publique tergiverse puis affirme. “Nous laissons tomber la plainte sur la corruption, mais nous allons poursuivre Mr Padaré pour détournements de biens publics. Cela ôte toute poursuite judiciaire envers l’alter ego de Padaré dans cette affaire, en la personne d’Ahamat Bachir.

Tout le monde sait que cette affaire est traitée sous des en dessous d’influences diverses, à savoir qui de ceux-là en veulent la peau des autres. En un moment s’étaient les primates pros Bachir qui sévissait tout puissant, puis vinrent les carnivores pros Padaré. Mais les Tchadiens dans tout cela, le peuple qui veut la vraie justice, qu’est ce qu’on en fait ? Rien, on continue à rouler tout le monde dans la farine sans complaisance. Tous des voleurs, tricheurs et menteurs. Même leur président le reconnaît.


 

202 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article