03/10/2016: TCHAD/Justice/Affaire Zouhoura: La contre investigation au ministère de la Justice révèle des informations à plusieurs niveaux. De sources sûres, le prisonnier-violeur a été évacué en Jordanie pour des raisons de santé. Selon nos sources et correspondances, le ministre de la Justice Dahalob aurait intimé une fin de non-recevoir à la 1ère requête, quand le procureur général de la République Mr Abulgassim lui a introduit une fiche s’appuyant sur la convention des prisonniers, pour que le prisonnier-violeur (Ahamat Bichara) soit évacué à l’étranger pour des soins. Le ministre de la Justice avait rejeté la 1ère requête demandant plus de garanties afin que le violeur de Zouhoura revienne purger sa peine au Tchad. C’est ainsi que le père du prisonnier violeur, un des généraux analphabètes de la place, s’est porté garant de la procédure d’évacuation. Le prisonnier violeur a 45 jours pour revenir au pays, sous peine de voir son père aller aux gnoufs à sa place. Actuellement, le lieu de soin désigné est la Jordanie. Attendons 45 jours pour voir clair dans cette affaire. Toujours dans le même ministère, il faut dire que les habitudes deviennent souvent une seconde nature, à chaque fois qu’un nouveau ministre est nommé, certains cadres bien connus s’amusent à traficoter les documents accusant le ministre sortant. L’ordre de mission de l’ENFJ signé par le ministre sortant Abassala est clair, et pourrait être traduit dans les faits, si le ministre Dahalob n’a pas été induit en erreur par le groupe de Senoussi Mahamat Ali et consorts, la mission ne serait pas annulée, c’est le Tchad qui est perdant quand des individus mettent en avant le sigle du MPS pour faire de l’arnaque. Comment comprendre que le Tchad ne peut être la 1ère motivation de ces individus? Où est le patriotisme? Ils ne vivent que pour leur panse, pourtant ces cadres sont du domaine, certains se disent magistrats. Idriss Déby doit faire attention à ces spécimens qui s’expriment à travers lui, se passant pour plus MPS que d’autres avec la seule motivation de gruger le peuple. Si le pays est tiré vers le bas, c’est bien l’œuvre de cette frange qui fait la honte du pays… Nous reviendrons. 
154 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article