VOILA quelques uns « ce sont les Cadres du Kanem qui ont induit le Pdt Déby, en erreur », « …ce sont eux qui ont amené le Kanem, dans la situation actuelle », «  en empêchant le PDT Déby, de voir la situation du Kanem «   « en empêchant les jeunes du Kanem, de se faire voir, d’une manière ou d’une autre, par les hautes autorités, afin de ne pas les sélectionner à des postes de responsabilité », etc, etc….

C’est une interrogation «  Pourquoi Déby marginalise-t-il les ressortissants du grand Kanem ?,  d’une jeune compatriote, sur le sous-développement chronique lié à l’incompétence notoire, des responsables qui se succèdent depuis 25 ans, qui est à l’origine  de ces propos malveillants. Est-ce normal ? 

Dans pareille situation, vous ne devriez pas, ostentatoirement, opposer les cadres du Kanem à leurs aînés. Pire, en renvoyant, dos à dos, les jeunes et les moins jeunes, vous donnez le beau rôle à Déby, véritable affameur de la population. Oui, il est seul responsable, du retard pris par le Kanem. Il en est de même, pour la nomination aux postes de responsabilité.

 

     QUE DIT L’HISTOIRE ?   

 

Les habitants du Kanem, descendent de l’Empire du Kanem – Bornou et du Royaume du Kanem (IBN Batutah, BARTH, NASCHTIGAL…). Nonobstant, la farouche résistance contre la puissance coloniale, les habitants du Kanem ont de tout temps participé au développement du pays. Ils ont été, du Nord au Sud, parmi les 1ers commis, très appréciés,  du Tchad indépendant. De même qu’ils furent des grands commerçants, sur toute l’étendue du territoire : Les habitants du Kanem, ont été les 1ers, à convoyer du bétail sur pieds au Nigeria et d’en ramener, des marchandises de toutes sortes . Jusqu’à une date récente, avec le Salamat, le Kanem était le second grenier à Mil, du pays. Il est non seulement irrespectueux, mais, tout à fait faux, de traiter tous les habitants du Kanem, de peureux, de poltrons, voir des menteurs….qui viendraient raconter une chose et son contraire, à Déby : Vous n’êtes pas la petite souri .

    

     DE L’HISTOIRE A L’ETAT MODERNE.

  

Nous savons tous, que le gouvernement fixe, dans une Déclaration dite de politique générale, le Développement économique d’un État. Par conséquent, le choix et le rythme appartiennent au chef de l’état, puisqu’il s’agit d’un régime présidentialiste. En vérité, depuis 25 ans, à travers le MPS ( le Parti unique ), c’est un régime autoritaire qui dirige aux destinées du Tchad. Dès le lendemain du coup d’état (1990), Déby a annoncé les couleurs. Malade, du « Diviser pour mieux régner », il a charcuté le Kanem. Déjà amputé du Lac, voilà qu’on lui arrache le Bahr elgazal . En les privant des voies commerciales classiques, Déby a voulu punir, tout particulièrement, les Kanembou. 

Perçue comme un défi, la création du RDP, marque la rupture entre Déby et ses anciens amis de l’UNIR. Il aurait juré de leur faire payer, dit-on. Dès 1992, au cours d’une rafle, M. Bisso Mamadou et Mht SEID, ont été abattus, chez eux, par le CRCR ( ancêtre de l’ANS ). Ce soir là,  sur instructions de Déby, H. SOUBIANE ET Abderamane Moussa,  ont fait arrêter près de 70 futurs cadres du RDP. A coup de débauchages successifs, le parti a été réduit à sa plus simple expression.

Savez-vous que Déby, a rayé les Kanembou, de la liste des candidats aux marchés publics ? De plus, sont-ils soumis, régulièrement, à des redressements fiscaux, diligentés en haut lieu. Voilà 25 ans que nos compatriotes résistent : Mais, jusqu’à quand ?

Savez-vous que les Polders du lac ( anciennement propriétés publiques, gérées par la SODELAC ), distribués à des généraux soudanais, sont cultivés par les autochtones qui sont devenus des ouvriers agricoles. ? A cette « fille du Kanem », vous faites bien de tirer  la sonnette d’alarme. Je salue votre courage, soyez en fière. Vous n’avez fait que votre devoir. N’en déplaise  à ceux qui ont tenté de vous en dissuader. Ils ont tord. Votre cri de cœur est légitime, même si d’aucuns n’ont pas perçu la portée. 

Il faut savoir que le Parti unique ( MPS ) occupe les 3/4 de nos ambassades, les 4/5 du gouvernement et presque autant dans les structures territoriales, civiles et militaires. Pourtant, des hommes et des femmes  ont été, tour à tour, nommés au gouvernement suite à des accords, entre le RDP et le MPS. Cela n’as pas empêché la région d’être marginalisée :     SOUS UNE DICTATURE, TOUTE DECISION EMANE DE DEBY ET DE  LUI SEUL…..       

 

Enfin, le système de Déby, est une dictature de la pire espèce que le Tchad n’ait jamais connue. Ceux qui ont accompagné Déby, tout le long, ont les mains tout aussi tachées du sang des tchadiens. Tous auront à répondre de leurs crimes, devant le peuple tchadien. Ceux qui nous gouvernent depuis si longtemps, représentent 3% à peine et ont accaparé 99%, des richesses nationales. Nous assistons, tous résignés, à la la mort lente des tchadiens, à l’agonie du peuple, et la jeunesse poussée au désespoir. Si nous ne les arrêtons pas, le Tchad que nous aimons, va être le théâtre de crimes de masse, s’il n’est pas déjà trop tard, vu les informations en provenance du Lac où les habitants sont accusés, par Déby lui-même, d’être tous membres de B.H. 

Alors, chers compatriotes, jeunes et moins jeunes, de toutes les régions du pays, après avoir désigné clairement, les vrais responsables de nos malheurs ( Déby + sa famille+son clan + tous les autres charognards ), je vous demande de vous lever comme un seul homme, de dénoncer les dérives, de Déby le sanguinaire : OUI, ça n’est assez ! Regardons autour de nous, tous les peuples se battent  pour exiger les droits humains, tels que, droit à l’éducation, à la santé, à la culture, droit d’expression, au travail, bref, le doit à une vie meilleure.

Pensons à nos enfants et battons-nous.

 

           M. TAHER ALI NANAYE, Président du Front des Républicains pour la Démocratie ( F.R.D. ) 
720 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article