25/08/2016: TCHAD/La femme Kleenex: Il est accablant de parler de la femme tchadienne en ces termes, car nos mères, nos sœurs, et nos femmes sont pleines de vertus. La rédaction ne peut faire ce papier sans lui rendre un hommage appuyé, mais elle s’offusque du rôle à laquelle lui assigne Idriss Déby. Un discours, un poids, deux mesures. Lors de son investiture, Idriss Déby dans sa mégalomanie adresse à l’endroit de la femme tchadienne, un discours plein de sens, lui faisant un piédestal, il lui faut du respect… rien que ça, mais de la parole devant ses paires, du discours fait pour la consommation à ce qui va se produire, le fossé est énorme. Idriss Déby est la femme tchadienne, faisons un décompte de sa consommation, il en a usé et abusé de combien? Il y a 2 semaines, Tchadanthropus-tribune lançait cette alerte sous l’œil amusé de certains confrères. Aujourd’hui l’information se précise, puisque plusieurs personnes seraient invitées pour cela. Des festivités qui peuvent être perçues comme un doigt d’honneur pour les fonctionnaires qui ne perçoivent pas leurs salaires. Sous la férule de ses oracles et autres érudits francs maçons, il est conseillé à Déby de prendre pour épouse une femme mineure, dans son fief. Mineure, pourtant des assises ont été faites pour les mariages précoces, une loi a même été votée, et Hinda Déby a fait de cela son affaire. Une jeune fille mineure parce qu’elle a 15 ans. Il faut la dépuceler pour garantir la longévité de son pouvoir diton. Si oui, comment allons nous avoir du respect pour celle-ci puisque les Tchadiens le savent, il abusera d’elle avant de la larguer. À réflexion, comment la femme tchadienne qui fut encensée dernièrement peut comprendre le traitement qu’on lui assigne? Idriss Déby doit comprendre que le pouvoir n’est pas une fin en soi. La parole de l’homme, plus celui de l’homme d’État doit être respectée. Aucune femme ne doit être une femme Kleenex.

 

172 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article