03/08/2016: TCHAD/La perversion entretenue par le régime MPS: (voir la vidéo). On nous dira que c’est un fait de société. Certains iront dire que cela n’a rien à voir avec la politique. Certes, mais… jamais au grand jamais, notre société n’a atteint un point de perversion comme avec l’arrivée du MPS au pouvoir. Nos traditions ont combattu pendant des années ces faits qui ont perverti nos mères, nos sœurs et maintenant nos frères. Comment le pouvoir laisse notre société atteindre un point où le respect individuel et celui des masses, dépassés le seuil de l’intolérable. Le Tchad est un pays africain, nos coutumes et us sont ancrés assez souvent selon nos croyances, et celle arabo-musulmane, chrétienne et animiste, n’a jamais permis à l’exposition abjecte que l’on voie de nos jours. La ville de N’Djamena est devenue une espèce de Sodome et Gomorrhe, où aucune mère, sœur et fils n’est épargné. L’argent fait sa loi, bafouant chaque foyer, où le phénomène “ Gaâda “, les virées dans les jardins privés, et les rencontres dans les chambres d’hôtel n’épargnent personne. Le pouvoir public a une grande responsabilité dans l’éducation civique et des mœurs, mais se trouve dépassé puisqu’il est un acteur principal de ces faits. Les pères, et les mères de chacun d’entre nous sont interpelés dans cette impuissance qui n’a de nom que la perversité du régime MPS. Il y avait eu les phénomènes des caravanes, blanc, jaune, marron, vert, rouge, où chaque fille fut pervertie. Aujourd’hui le cap est passé, celui de voir des jeunots avec des sacs à main se déhancher devant leurs parents tels des travelos. 

164 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article