« La région du Guéra est situé au centre du Tchad, et fait partie des régions du pays qui jusqu’ici fournit à la fonction publique tchadienne de nombreux cadres que nous connaissons, qu’on peut trouver dans tous les départements tels que : dans l’armée, l’économie l’éducation, la santé etc… La population du Guéra est mosaïque, on peut trouver aussi toutes les ethnies du Tchad dans cette partie du monde. Un énorme gisement d’or découvert dans le département d’Abtouyour précisément au village Toumka à 20 km de la ville de Bitkine par une société chinoise. Une de plus grandes mines d’or du Tchad, dont les réserves sont estimées à des milliards de FCFA et l’État refuse d’annoncer officiellement au peuple tchadien. Nous ignorons la raison. Et pourtant le gisement a été découverte par une société chinoise dénommée « Société SHANDONG GOLD GROUP ».

Le gisement d’or dans le village Toumka s’étend sur deux kilomètres regroupe presque trois villages à savoir : Toumka, Barma et Doyo ; la couche aurifère à une épaisseur de 67 mètres. La mise en service de ce gisement nécessite un investissement de millions de FCFA et générera au moins 1100 emplois, indique le document tenu au secret et assurant que la recherche de l’or s’intensifiera dans tout le Guéra. La région du Guéra a des « potentialités supplémentaires » et peut faire davantage grâce aux ressources minières dont elle dispose. La teneur en or est de 4,52 grammes par tonne. Si la mine produit annuellement 10.000 tonnes, elle pourra fonctionner sans arrêt et à plein régime pendant 40 ans. C’est un bien du peuple tchadien et en principe les documents devraient être remis au service national de géologie et du sous-sol pour un éventuel projet de l’exploitation de ce gisement d’or. Malheureusement l’État a délivré un certificat à un homme d’affaires Zaghawa pour exploiter ce gisement d’or en privé par la complicité de certains cadres du Guéra.

La société de cet homme d’affaires a corrompu les chefs administratifs, les chefs traditionnels et coutumiers de département d’Abtouyour, chacun aurait encaissé au moins 10 millions de FCFA. Nous constatons, non sans regrets qu’en dépit des facteurs humains et économiques très favorables à son développement, le département d’Abtouyour connait un grand retard. Cette situation tient à des causes dont le diagnostic fait apparaître une grande responsabilité des représentants de l’administration centrale. D’après nos informations ” confirme le caractère prometteur des travaux de prospection des concentrations aurifère” dans le grand Guéra, visant à préparer les sites intéressants en termes d’investissement et à les classer gisements aurifères nous précise le document. Auparavant, le Gouvernement avait lui-même évoqué des projets de mise en valeur d’un gisement d’or en 2018. Et cela a commencé dans la région du B.E.T précisément dans le Tibesti et a provoqué une vive tension qui a conduit par la force de chose à une mort d’hommes

Aujourd’hui une auto-défense a été créée par les autochtones pour faire face à l’armée tchadienne afin de défendre leurs intérêts. Nous sommes profondément choqués par le comportement des chefs administratifs, traditionnels et coutumiers d’avoir accepté la corruption. C’est ainsi qu’une vive réaction de la population locale pour dire non aux autorités corrompues et cette même population demande une exploitation légale publique, mais non privée et cela sera dans l’intérêt de tous les tchadiens puisque c’est un bien commun. La population locale a manifesté contre la société et contre les responsables de département d’Abtouyour. Lors de cette manifestation les forces de l’ordre ont arrêté arbitrairement six (6) personnes dans leur rang à savoir : Adoum Gaba, Moussa Garsouck, Adoum Saleh, Docteur Nangosdé, Soire Ali, Abdelkérim Haroun connu au nom d’Haroun Club. Pendant leur détention ces pauvres citoyens ont subi des tortures, sévices corporels, traitement inhumains et dégradants par les gendarmes de la ville de Bitkine. Ils étaient illégalement détenus pendant une semaine dans une cellule. En plus ils étaient contraints de payer une somme soit disant amende de 50.000 FCFA par personne, cela fait 50.000 f x 6 = 300.000 FCFA où va cette argent dans la poche ou bien la caisse de l’État ?

Ce qui est étonnant, ces mêmes Zaghawa ont exigé une somme de 1 million de la population de village Toumka en guise de leur dépense diverse. Pour ne pas créer un incident qui ouvrira alors la voie à un désordre du genre de celui que le pays a connu dans un passé ressent. Et la région du Guéra ne deviendra pas comme le BET avec ce que nous connaissons aujourd’hui, la population de Toumka a payé la totalité de la somme demandée et les amandes. Par conséquent, nous demandons le départ pur et simple de ces administrateurs et chefs traditionnels et leur remplacement par des personnes plus soucieuses de l’établissement d’un climat social plus serein, débarrassé de tout germe de tension autour de ce gisement d’or. Non, jamais au Tchad aucune région et sa composante sociale n’ont été délaissées par ce régime comme la région du Guéra. Face donc aux frustrations exprimées par la population locale et sa jeunesse, le Gouvernement ne peut demeurer sourd et rien ne peut justifier son silence devant leurs préoccupations. Et nous demandons une enquête parlementaire pour déterminer le fait. Il est temps qu’Idriss Déby Itno cesse avec son approche sectorielle de favoriser les siens pour penser global ; car il y va de la stabilité de son régime et du Tchad.

Aujourd’hui, tout porte à croire qu’une prise de conscience est manifestée dans les milieux des jeunes cadres et surtout de la jeunesse du Guéra sur l’ingratitude et mauvais traitements du régime actuel à leur égard. C’est un peu cela qui s’est passé aussi sous la dictature : l’on a suffisamment multiplié les provocations contre l’homme Hadjaraï. Et lorsque celui-ci, excédé a essayé de réagir, on n’a pas hésité à politiser les choses et à le taxer de vouloir organiser un coup de force contre le pouvoir central. La suite, on la connait. Le tableau est trop triste pour être évoqué ici. Nous demandons humblement au gouvernement de prendre sa responsabilité de tenir informer officiellement le peuple tchadien de la découverte de mine de gisement d’or dans le département d’Abtouyour. Et enfin nous demandons également au gouvernement que cette mine de gisement d’or sera exploitée conforment à la loi de la république pour éviter un incident dans cette partie du Tchad que la paix règne. Puisque les Hadjaraï ont payé un lourd tribut pour leur soutien inconditionnel à tous les régimes qui se sont succédé à la tête du pays. Nous pensons que ce qui vient de se passer dans le département d’Abtouyour relève de la pure provocation de pouvoir central aux desseins obscurs. Dans tous les cas, cet acte serait la consécration d’un plan bien organisé, ils nous trouveront débout sur leur chemin en homme Hadjaraï ».

Pour le comité de réflexion

Seid Gaya – Ple bitkine2002@yahoo.fr

1960 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article