12/10/2016: TCHAD/Mangaral Banté – la descente du piédestal: Renvoyé de son poste de directeur du cabinet à la présidence pour légèreté et détournement de fonds, Mangaral Bante s’est vu également retirer son agrément au poste du représentant du Tchad auprès des Nations Unies. Il est remplacé au pied levé, par Mustapha Ali Alifei dont la demande d’agrément a été  déjà envoyée à New York.  Il est difficile de comprendre le critère de choix qui détermine la nomination à un tel poste, si ce n’est la gestion des ressources humaines que fait Idriss Déby.  Encore une fois, place a été faite au népotisme et autres zélés du système en place. Les diplomates de carrière qui usent leurs pantalons sous les arbres du ministère des Affaires étrangères attendront longtemps. L’actuelle diplomatie tchadienne n’est pas faite pour les diplomates de carrière. Idriss Déby et ceux qui le conseillent font des mauvais choix.   Ici le choix  est porté sur les militants MPS, certains analphabètes, des courtisans et autres délateurs. La vision diplomatique du MPS ne rime pas avec les diplomates formés dans des grandes universités ou institutions diplomatiques. Le hic dans ce ministère des Affaires étrangères, les grabataires retraités sont toujours responsabilisés et maintiennent leur poste au détriment des jeunes cadres avenir. Malheureusement cette situation est entretenue et voulue aussi par le chef de la diplomatie tchadienne (Moussa Faki). Dommage que des vrais cadres pénalisent d’autres cadres… À suivre. 

564 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article