02/11/2016: TCHAD/Monuments publics: De sources bien informées, le monument de la place de la nation tombe en ruine. Un des infrastructures phares et symboles du régime Déby est laissé aux aléas des intempéries. Idriss Déby a fait de cet emblème une initiative de modernité. Le message était de faire de N’Djamena la vitrine de l’Afrique, mais en vain, toute œuvre basée sur du tape-à-l’œil sans réflexion de base mène vers l’abime, et c’est ce qui est entrain de se passer. Comment peut-on ériger un monument, une bâtisse qui reflète l’effigie de l’état sans prendre de mesures d’entretien de ces monuments? Cela résulte de l’aspect léger, très léger de vouloir apparaitre sans interroger le futur. Quand on construit, on prévoit et on conçoit. Sauf que dans notre pays, on ne pense qu’à mal gérer et détourner à suffisance. Aujourd’hui c’est le cas du monument de la place de la nation, demain ce sera le cas des immenses bâtisses qu’on construit ça et là pour faire forte impression… À suivre.

 

939 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article