27/08/2016: TCHAD/MPS Biltine en ébullition contre le Gouverneur Mahamat Delio: De sources concordantes, ADOUM Aboubakar, chef de secteur d’élevage de Biltine, par ailleurs secrétaire exécutif du parti MPS, a été suspendu de ses fonctions de chef de secteur et mis aux arrêts depuis ce lundi 26/09/16 à Biltine par le gouverneur. Ibeda Annour Wadak et Abdoulaye Brahim, respectivement représentants des chefs cantons de mimi Goz, Ouled djamaa et par ailleurs secrétaire exécutif du MPS de la sous-préfecture de Biltine, commune de Biltine, sont aussi, suspendus et mis en prison par le gouverneur Mht Delio avec la complicité d’un certain Tangal et le délégué de l’ANS Tougout Abassoro. Ils sont accusés d’avoir dénoncé dans leur fiche adressée au SG du MPS Zen bada, les comportements d’injustice, de séquestration et d’intimidation que fait subir Mht Delio, Tangal et Tougout Abassoro à la population du département de Biltine. Le secrétaire exécutif du MPS d’Arada, de Mata et AM-ZOER sont arrêtés lundi soir sur ordre du gouverneur. La paranoïa de ce gouverneur atteindra son paroxysme quand il verra la pétition (plus de 2000 signatures à ce jour) mise en circulation par les cadres de Biltine. (Voir ci-joint la fiche et les signatures des SE membre de CNS). Autres faits, les délégués ont changé le maire, un homme lige que le gouverneur voulait coûte que coûte maintenir. De ce fait, il diligente de février 2016 à juillet 2016, 5 commissions d’enquête afin de compliquer les tâches de travail au sein de la ville. Il expulse manu militari le préfet Alhaif Adoum Tchoroma aimé par la population; il renvoie le préfet Adoum Saleh et Abakar Chemi, le sous-préfet Taha Hamza, il suspend sans motif le chef de canton Abdoulaye Abakar, il fait arrêter sans motif les militants Abderaman Brahim Khalil Djazouli, instruit la suspension du sous-préfet Oumar Chaïb. Pire, ce qui choque la population locale, est la disparition pour une destination inconnue du véhicule Toyota Hilux immatriculé AP 5096 C et l’ambulance affectée respectivement à Mata et le centre de santé de Djourouf. À part le sous-préfet de Guéreda, tous les sous-préfets sont tous ses parents, ses beaux parents. D’après la même source, Mahamat Delio prélève systématiquement des fonds sur le crédit de fonctionnement alloués aux différents services déconcentrés de l’état. Il le dit à qui veut l’entendre qu’il est un des proches compagnons d’Idriss Déby, qu’il a sa confiance, et que rien ne lui arrivera.



 

538 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article