30/06/2016: TCHAD/Municipalité: N’Djamena est en ébullition constante à cause de la relève des maires d’arrondissements. Les différentes sorties des responsables politiques et de la région laissent prétendre à des divorces amers. Mais de quoi s’agit-il? Les sources évoquent un réseau de corruption et détournement entretenu par les maires de certains arrondissements, qui auraient bradé des terrains domaines de l’état à des commerçants contre des sommes sonnantes et trébuchantes. Dans ces accusations à deux vitesses, certains maires accusés pour les mêmes faits sont suspendus ou révoqués, mais d’autres continuent d’exercer. Les décisions devraient être juste pour tout le monde. Mr TAO Diop, le maire du 7e arrondissement est suspendu pour les mêmes faits qu’on reproche à Ibrahim Siam le maire du 1erarrondissement. Mais on ose toucher Mr Ibrahim Siam parce qu’il est proche du clan. TAO Diop suspendu, mais ABBA Djidda jeunot du MPS place en embuscade Mahamat Guemé, un de ses protégés. Tout cela sur fond d’accusation flagrante du maire du 5e Mahamat Saleh Moussa qu’on jette en pâture pour des faits connus et sus dans le milieu. Zène Bada et Adago Yacouba doivent être partiaux au lieu de donner un coup de pouce à leurs copains. Dans le même élan Mr Bang Adji maire du 3e arrondissement est remplacé par Michou CHACHATI, qui pendant longtemps courrait après ce poste. Dans le 2e arrondissement Fathi Douga remplace Youssouf Yaro, en attendant une remue ménage à la grande mairie centrale de la capitale.

 

261 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article