Plusieurs ministres quittent le gouvernement après seulement 60 jours de service. Le léger remaniement du gouvernement du Premier ministre tchadien est le troisième en l’espace de quelques mois. Ainsi, plusieurs ministres plus ou moins connus quittent l’équipe gouvernementale, après seulement deux mois d’occupation d’une fonction ministérielle. Sadie Goukouni Weddeye, ministre de l’action sociale et de la solidarité nationale, est remplacée par Baiwong Djibergui Amane Rosine. Mahamat-Zene Ali Fadel et Adoum Fortey Amadou, arrivés dernièrement sont priés de rendre leur tablier après seulement deux mois de services.

 

 

 

 

Le changement notoire est l’arrivée de Jean-Bernard Padaré au ministère de la justice. L’ancien avocat de l’Arche de Zoé remplace Abdoulaye Sabre Fadoul qui prend le portefeuille des Postes et des nouvelles technologies de l’information. Le ministre de l’Intérieur Mahamat Zene Ali Fadel quitte le gouvernement, il est remplacé par Tchonai Elimi Hassan, précédemment à l’Enseignement secondaire. Il devient ainsi le premier flic du Tchad. Hassan Soukayan est nommé ministre des Infrastructures et des équipements, en remplacement de Gata Goulou qui devient ministre de l’Urbanisme. Mahamat Mamadou Addy est nommé nouveau secrétaire général adjoint du gouvernement.
 

La plupart des ministres gardent leurs postes. Les principaux titulaires des Affaires étrangères et de la Défense conservent leur porte-feuille, ainsi que le ministre de la communication, Porte-parole du gouvernement. Le Premier ministre Dadnadji, ancien directeur de cabinet du chef de l’Etat, a été nommé le 21 janvier après la démission d’Emmanuel Nadingar. Les remaniements au sein du gouvernement sont fréquents dans ce pays sahélien tenu d’une poigne de fer par le président Idriss Déby, au pouvoir depuis 1990. 

Journaldutchad.com

Titre re intitulé par Tchadanthropus-tribune

491 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article