27/01/2017: TCHAD/N’Djamena: Par un décret, Idriss Déby relève son affidé et constitutionnaliste du régime Nagoum Yamassoum de son poste de président du Conseil Constitutionnel. Si pour plusieurs observateurs cela se présume comme une chute libre, il en va de certains oracles qui le voient atterrir à la primature comme prochain 1er ministre, où ministre des Affaires étrangères lors du prochain remaniement. Après avoir constaté le vide sur les profils qui s’amenuisent à ses côtés, Idriss Déby risque de resservir ce vieux torchon avec lequel il s’essuie à volonté. Mais qui est Nagoum Yamassoum? Juriste de formation, cet homme a perdu toute crédibilité en prenant fait et cause pour le régime MPS qu’il a accompagné dans toutes ses dérives. Il a de tout temps adoubé les hold-up électoraux au Tchad et permis à la dictature de s’installer durablement. Dans les travers de ce régime, Nagoum s’est vachement enrichi dans l’ombre, aimant le vin chaque jour et la chair fraiche genre promotion canapé. Ses collaborateurs affirment avec délectation ses genres d’affirmations. Toutefois, aux yeux du peuple Tchadien Nagoum Yamassoum est le mal incarné, il devra un jour répondre devant les Tchadiens face à toutes ces gabegies. 

218 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article