Depuis cette furie maniaque de vouloir embastiller les Tchadiens, le régime despotique d’Idriss Deby Itno multiplie les bourdes anti démocratiques pour arrêter et museler l’opposition, les journalistes et toute personne qui ne s’accorde point avec l’humeur de la dictature. Idriss Deby profite de la situation confuse qu’il crée pour solder ses comptes avec les opposants les plus farouches opposés à son système autocratique. Rien qu’à lire les correspondances entre les différentes parties impliquées dans les arrestations des députés, l’opinion nationale et internationale doit se rendre compte de la démesure de ce système honni et vomi par le peuple tchadien.

La Lettre du ministre de la justice de la dictature au président de l’Assemblée nationale.

Le Transmis du petit cervelet SGG (Samir Adam)

Reponse du grand voleur de la république Haroun Kabadi (Président de l’Assemblée nationale)


Lettre Groupe Parlementaire de l’Assemblée Nationale (chambre d’enrégistrement du despote Idriss Deby Itno)


Les requêtes des Avocats face aux sourdes oreilles de la dictature.

Les requêtes des Avocats pour demander la libération des élus.

La Rédaction.

 

225 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article