22/07/2016: TCHAD/ONRTV: Selon une correspondance depuis l’ONRTV à N’Djamena, les agents de l’office national de radiodiffusion et de télévision du Tchad ont entamé ce matin une grève de 3 jours. Les agents réclament ni plus ni moins l’application de la convention collective signée depuis 2011. Face à cette situation, le ministre de la Communication a convoqué ce matin à 10 h 30 min un ensemble de personnes regroupant son staff et la direction générale de l’Onrtv. D’entrée de jeu, le ministre a dit " cette grève est contre moi et un boycott contre l’organisation des festivités du 8 aout pour l’investiture du président de la République ". Les participants à la réunion étaient tous stupéfaits. Au lieu de discuter sur les voies et moyens de résoudre cette grève, Mr Mustapha Alifei a trouvé un raccourci pour politiser cette grève qui s’impose d’elle même face aux difficultés des fonctionnaires du département. Un ministre responsable devrait faire corps avec son équipe et chercher les moyens d’atténuer les tensions. Notons qu’à son arrivée à la tête de ce département, les employés et fonctionnaires de l’ONRTV ont cru qu’il allait nettoyer cette écurie des poussières laissées par son prédécesseur Sylla Bakari alias Calamity Bak. Malheureusement il s’est laissé embobiner par le DG de l’ONRTV qui selon les dires des employés du département, aurait mis à sa disposition une PRADO neuve sans compter les autres avantages.  D’ailleurs, si on en tient aux différentes rumeurs, Alifei serait connu pour sa cupidité pour les biens matériels. Au Tchad, beaucoup de responsables oublient le droit des travailleurs à la grève est inscrit dans la constitution, et que la convention collective est un acquis des travailleurs. Le document négocié, rédigé, et signé en toute souveraineté  entre les travailleurs et leur employeur n’a jamais été traduit dans les faits. Tous les ministres passés à la communication ont apposé leur signature au bas de ce document. Après 5 ans de patience, il est de droit des agents de réclamer son application, quand on sait la redevance audiovisuelle instaurée justement pour permettre l’application de cette convention collective. Si depuis lors l’actuel DG a géré la boîte comme une épicerie, il ne revient pas aux employés et fonctionnaires de l’ONRTV d’en faire les frais.

 

350 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article