La lutte politique contre l’oligarchie puante d’Idriss Deby se poursuivra jusqu’à la fin du règne de l’arbitraire, du gangstérisme de l’Etat et la délinquance, la restauration de la liberté, de la justice et de la paix véritable et durable au Tchad.

Aucun patriote, réellement engagé dans ce combat noble ne se rendra au régime oligarchique de Ndjamena, vendre son âme ou se compromettre avec un pouvoir déjà en déliquescence par ses propres incohérences.

Les détracteurs invétérés et impénitents de l’UFPD ou UFDD et son Président continueront leurs mensonges et leurs dénigrements contre les patriotes engagés dans ce combat contre l’injustice au Tchad mais ils ne pourront pas changer le cours de l’histoire ; la justice triomphera.

Les compatriotes opposants, victimes de leur propre sentiment d’impuissance face à la force répressive du système oligarchique qui cherchent aujourd’hui à vendre leur âme regretteront comme d’autres avant eux.

L’UFPD, puis l’UFDD, avait dès les premières heures de la lutte affirmé, outre leurs objectifs politiques, que les retrouvailles de tous les tchadiens, une réconciliation nationale sans exclusif, seront un passage obligé pour une paix véritable et durable au Tchad, quelle que sera l’issue du combat en cours, l’exemple sud-africain « Vérité et Réconciliation » pouvant servir de leçon utile.

Des individus vils, sans idéal noble, détracteurs invétérés et impénitents connus de l’UFPD ou de l’UFDD et de son Président font circuler ces derniers jours au Soudan et en France que des Goranes de l’oligarchie puante auraient proposé à Mahamat Nouri de se rendre à Idriss Deby, vendre son âme comme d’autres avant lui. Il s’agit ici bien d’une de leurs diffamations pour démobiliser les militants de l’UFDD et de l’ANCD. La vérité est qu’aucun des Goranes de l’oligarchie nommément indiqués n’osera demander à Mahamat Nouri de faire une telle trahison. Ces derniers savent que le problème tchadien est national et non Gorane.

Aussi les Tchadiens savent que l’oligarchie puante depuis son avènement s’appuie sur les divisions de Tchadiens pour perpétuer son règne dévastateur, que ces divisions, le sentiment d’impuissance et le fatalisme constituent aujourd’hui la force principale de l’oligarchie puante, sanguinaire et prédatrice.
Idriss Deby et sa bande de prédateur sans état d’âme ne voudront pas d’une réconciliation nationale, avec pour exemple « Vérité et Réconciliation », parce qu’ils ont commis trop de crimes contre l’humanité et pillé systématiquement les richesses nationales pendant près d’un quart de siècle. Ses marabouts charlatans et ses autres fétichistes avaient dit à Idriss Deby, au lendemain de sa victoire d’Am-dam le 7 Mai 2 009, « qu’il mourra au pouvoir d’une maladie ».
Et le satrape tchadien est très superstitieux, croit à ses charlatans.

Le 30 Mars 2 014.
Mahamat Hassaballah

combattant de l’ANCD. 

765 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article