08/08/2016: TCHAD/Opposition/FONAC: Point sur les évènements de la journée. De sources dignes de foi, le régime sanguinaire d’Idriss Déby avait depuis la veille déployé tout son arsenal militaire humain et matériel pour impressionner la population sur ce qui devrait advenir ce dimanche 07 août 2016. Dès 06 heures du matin, l’armée, la gendarmerie, la police et la garde nationale, qui se sont déployées sur les points cruciaux servant de point de jonction de la marche pacifique. Le mot d’ordre est clair, empêchez coute que coute les manifestants de s’exprimer. Mais en vain… Malgré le blocage opéré par le crieur public ministre de la sécurité Ahamat Bachir, un verrou a sauté. L’itinéraire de Dembé a été emprunté par des manifestants (200 personnes environ) qui ont été rattrapés par les véhicules de la DGSSIE et dispersés vers la maison de la femme non loin du palais du 15 janvier. Plusieurs personnes furent arrêtées et libérées par la suite. 3 autres tentatives de marches dont 2 partis du siège de l’UNDR ont été avortés, mais c’est la dernière marche de 17 h qui fut largement réprimée par des éléments de la DGSSIE, garde personnelle de Déby. Bilan – 4 blessés par balles réelles, et ramenées aux urgences. L’un des blessés, feu Mombaye Emmanuel, touché par une balle à son cou a succombé de ses blessures. On ordonne de tirer à balle réelle sur un citoyen parce qu’il aurait déchiré le drapeau du parti MPS. Mombaye est un jeune lauréat bachelier 2016 avec mention. A ses côtés, touchés aussi par balle et blessés figurent Kanyikbe Albain dont le fémur a été broyé à  coups de crosses. Betsalel Paul qui a reçu une balle dans le thorax et Ayienezoune Deugombe légèrement blessé par balle. 05 autres personnes restent détenues au commissariat du 7e arrondissement. Mais dans la soirée le nombre des personnes arrêtées s’élèverait à 28. En attendant un bilan définitif, les médias du monde entier ont repris l’investiture de Déby entaché du rejet populaire. Le peuple ne l’aime pas, lui non plus n’a d’amour que pour son clan, mais les Tchadiens. C’est dans cette atmosphère qu’atterrissent certains chefs d’états, faisant partie du syndicat des autocrates, venus cautionner cette dictature, malgré les cris et la douleur du peuple. Tôt ou tard, le peuple tchadien saura distinguer ses amis, ceux qui viennent participer à sa déchéance sauront se reconnaître.

 

       Yoweri  Museveni

       Faustin-Archange Touadéra

       Ibrahima Keita

       Joseph Kabila

       Alpha Gondé

       Roch Marc Christian Kaboré

       Patrice Talon

       Hassan El-Béchir

       Paul Kagamé

       Mamadou Buhari

       Teodoro Obiang Nguema

       John Dramani Mahama

       Mamadou Issoufou

Les Chefs d’État du Sénégal et Congo sont représentés par leurs Premier ministre respectif, MM. Mohammed Dionne et Clément Mouamba, ceux de la Côte d’Ivoire, d’Algérie, du Gabon et du Cameroun sont représentés respectivement par le ministre des Affaires étrangères, le Président du Conseil Constitutionnel, le Président de l’Assemblée et le Président du Conseil économique à savoir : Abdallah Albert Toikeuse Mabri, Mourad Medelci, M. Richard Auguste Onouviet et Ayang Luc. L’Angola, l’Afrique du Sud, le Royaume d’Arabie Saoudite seront également représentés.

Les pays ci-après : France,  Chine, USA, Allemagne, Qatar, Japon et Canada sont représentés respectivement par : M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Mme Wu Aiying, ministre de la Justice, Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Tchad, M. Thani Bin Ahmed Al Zeyoudi, ministre du changement climatique et de l’environnement et M. Kunio Okamura Ambassadeur du Japon au Tchad, M. Salah Bendaoud, Ambassadeur du Canada au Tchad.

 

Les États unis d’Amérique, par un communiqué de presse émis ce jour, annoncent sa délégation représentative à l’investiture du tyran Idriss Deby Itno. La délégation est composée de 3 personnes dont Bruce Wharton, secrétaire adjoint par intérim au bureau des affaires africaines du département d’État, le Major général Harrington, commandant de l’armée américaine en Afrique et Deprez, directeur de l’agence américaine pour le développement international de la mission régionale pour l’Afrique de l’Est.


Les hôtes de marque sont : Yayi Boni, ancien Président du bénin,  Mohamed El Hacem Lebatt, Représentant de la Présidente de la Commission de l’Union africaine, Mme Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, M. Louis Atangana Amougou, représentant de la Secrétaire générale de  l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Ahmad Allam-Mi, Secrétaire général de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohammed Ibn Chambas, le haut représentant de l’Union africaine pour le Mali, Pierre Buyoya, Pierre Moussa président de la Commission de la CEMAC, Mahamat Saleh Annadif, représentant du Secrétaire général des Nations unies au Mali et chef de la MINUSMA, Nadjim Elhadj Mohamed, Secrétaire permanent du G5 et Angel Losada Fernandez, représentant spécial de l’Union européenne pour le Sahel. 
185 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article