20/07/2016: TCHAD/Oppression & pression sur l’opposition: De sources bien informées, le régime MPS d’Idriss Déby continue de harceler les membres de l’opposition et ceux de la société civile. Après le harcèlement et la convocation sur la personne de Mahamat Nour Ibedou, un des leaders de la société civile et secrétaire générale de la CTDDH, les leaders de l’opposition du groupe G6 sont à leur tour convoqués ce jeudi (21 juillet 2016) par la justice tchadienne aux ordres du régime. Le chef de file de l’opposition tchadienne a reçu sa convocation qui sonne comme un index, alors que la signification de la convocation de l’opposant Gali Gata Ngotté fut notifiée alors qu’il est en déplacement en Suisse. Le régime d’Idriss Déby continue de harceler toute voix contraire aux diktats du régime. Les militaires ont bel et bien disparu, la démonstration du régime pour prouver le contraire ne tient pas, du moins même les familles de ces gens se plaignent jusqu’à maintenant, sauf celles sur qui le régime a sévi. Il faut noter qu’à l’approche de l’investiture d’Idriss Déby et la tonalité que veut donner le régime MPS, l’appareil judiciaire aux ordres reste un véritable outil de pression et de répression envers tout démocrate. Le hold-up électoral est un fait, le monde entier sait que la victoire d’Idriss Déby est un vol, il n’y a que la France, l’Union européenne et les voix de la Françafrique qui font semblant de se taire, un motus banana sur l’aspect sécuritaire qui opprime les peuples et sert les intérêts autres que ceux des Tchadiens. Mais la lutte, rien ne peut l’ébranler, et tout fini par se payer un matin, il suffit juste d’attendre l’heure… 

144 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article