L’entretien entre les deux présidents a eu lieu au pavillon d’honneur de l’aéroport international de N’Djili, à Kinshasa dans la capitale congolaise, alors que l’appareil du président tchadien effectuait une escale technique. Idriss Deby Itno, venu le féliciter d’avoir réussi à organiser «avec brio» le 14ème sommet de la Francophonie, qu’il a qualifié de «rencontre très importante» sanctionnée par «de bonnes décisions». C’est en sa qualité de Président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) que le Président Déby a effectué cette visite d’amitié et de travail en RDC, afin de rencontrer son frère et ami Joseph Kabila Kabangué, et échanger avec lui sur des questions d’actualité sous-régionale, mais aussi et surtout de s’informer de la situation sécuritaire réelle qui prévaut à l’Est du Congo.
 
 
© acp 
Le président Idriss Déby Itno à sa descente d’avion à Kinshasa
Le tête-à-tête a permis aux deux Chefs d’Etat de passer en revue la situation politique et sécuritaire dans l’espace CEEAC, avec en toile de fond, les cas de la RDC et de la RCA. Les deux Présidents ont déploré cette insécurité qui sape les efforts de développement et réitéré leur ferme volonté d’y trouver des solutions idoines. La coopération entre le Tchad et la RDC n’a pas été perdue de vue au cours de l’entrevue. N’Djaména et Kinshasa sont liées par une longue coopération qui se raffermit davantage avec l’action conjuguée des deux hommes. 
Sur un tout autre plan, et en ardent défenseur de la cause du Lac-Tchad, le Chef de l’Etat Idris Déby a évoqué avec son homologue congolais le plaidoyer qu’il mène pour sauver ce patrimoine qui fait vivre, à lui seul, près de trente millions d’âmes. Des projets pour sauver ce lac existent, notamment, celui du transfert des eaux de l’Oubangui-Chari vers le Lac-Tchad. L’heure est à une prise de conscience générale au risque de voir disparaitre à jamais ce patrimoine et l’apport de la RD Congo est nécessaire. Peu avant de prendre congé de son hôte, il a bien voulu répondre à quelques questions de la presse kinoise. Beaucoup de journalistes ont voulu savoir pourquoi le Chef de l’Etat n’a pas participé au 14ème Sommet de la Francophonie qui vient de se tenir à Kinshasa. En réponse, le Président de la République a fait remarquer que son calendrier était chargé. Néanmoins, le Tchad était représenté à ces assises à un haut niveau par le Premier ministre et le ministre des Affaires étrangères. C’est au bout d’une heure de discussion que le Chef de l’Etat a quitté le sol kinois, raccompagné au pied de l’avion par son homologue Joseph Kabila Kabangué. 

Tchadpages.

367 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article