30/01/2017: TCHAD/Remaniement Gouvernement & Union africaine: Il est clair, que le gouvernement Pahimi Padacké est amené à être remanié, selon nos sources, cela se fera après quelques jours au retour d’Idriss Déby d’Addis Abeba, et après le constat de l’élection ou la non-élection de Moussa Faki, ministre des Affaires étrangères de Déby et ponte de son régime.

 

Moussa Faki

 

Cette candidature divise l’opinion tchadienne dans son ensemble. Si pour certains de nos compatriotes, il faut soutenir Moussa Faki au nom du Tchad, beaucoup de ceux de l’opposition démocratique, armée, société civile ne se sentent concerné, car ils voient à travers l’élection de Moussa Faki la posture de l’idéologie dictatoriale du régime MPS. L’opposition tchadienne n’a pas oublié les coups portés jadis par Alpha Oumar Konaré et Jean Ping qui accouraient quand ils étaient à l’union africaine pour défendre Idriss Déby malgré les dérives de son régime. Moussa Faki à l’union africaine restera un soutien envers le régime qui l’a porté et qu’il défend. Dès lors, la sympathie qu’il faudrait lui allouer s’en trouve égratignée. Le sentiment de patriotisme qui fait qu’il faut soutenir n’importe quel tchadien à l’international prend un coup. On est loin de l’élan porteur d’un homme que la nation doit suivre, et que son pays en tire des dividendes en retour. Ici, Moussa Faki n’apportera rien pour le Tchad, si ce n’est de dire aux autres Africains qu’il y a eu un Tchadien à ce poste, et au régime Déby d’en tirer la médaille. À la rédaction, si l’effervescence patriotique nous porte, nous signons Moussa Faki, car le Tchad est notre boussole. Tout ce qui est Tchad demeure notre veine, mais dans le cas d’espèce les sentiments demeurent timorés. Nous lui souhaitons bonne chance, sachant avec pertinence que tout le problème qui est le nôtre trouve son épicentre dans notre organisation au sein de l’opposition en général, et notre capacité à mobiliser les synergies pour abattre la dictature. Tout est un problème de rapport de force, Mr Ahmed Alla-mi était le représentant du Tchad à l’ONU en 2008, cela n’a pas empêché l’opposition armée aussi peu réunie de se retrouver dans la capitale tchadienne.

 

Remaniement du gouvernement

 

Tout concours pour un remaniement ministériel dans les jours à venir. Le changement du 1er ministre semble être acté sauf si par sas de profil Idriss Déby décide de le reconduire et faire un Switch des personnalités au sein du même gouvernement. 02 ministères (Mines & Finances) naviguent sans titulaire, cela plombe les activités de la république, surtout au ministère des Finances. Aux Finances, nos sources évoquent la probabilité de voir Mme Habiba Sahoulba accéder au poste, mais les lobbys ont déjà commencé à lui barrer la route. Le branle-bas vers les marabouts et autres oracles a commencé. Des changements au ministère délégué à la défense sont prévus, tout comme une restructuration au sein de l’armée est dans le calendrier. D’ici là attendons de voir, si par les actes posés Idriss Déby respectera toutes ses promesses dites ça et là.

 

392 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article