(La femme de Djiddi Saleh entraîne son mari vers la sortie). Il y a environ 2 semaines la presse en ligne avait fait cas de déboires de l’épouse du D.G/ANS à l’aéroport de Paris avec 600 000 euros en liquide. Malgré les démentis, le Sultan de Bilia a bien encaissé le coup et a pris au sérieux l’affaire. En effet avant de s’envoler pour les USA pour assister à l’A.G des Nations Unies  il a reçu un de ses hommes à tout faire  en la personne d’Isaak Ahmat Ardja, connu sous le sobriquet « Isaak Soural Mara » pour lui promettre le poste dès son retour du voyage.  

 


Si loquace comme un perroquet, ce monsieur n’a pas tardé de chantonner et distiller l’information dans tous les quartiers de son milieu et  profiter aussi à enfoncer davantage le futur ex-DG/ANS qui a à peine un an de service. En réalité l’histoire de son épouse est une occasion tombée du ciel pour donner un bon alibi  au Sultan pour se débarrasser de quelqu’un qui est arrivé dans le sillage par la fenêtre et qui, non seulement il n’a pas su s’adapter aux mœurs de la bouffonnerie, mais  qui a commis deux fautes lourdes considérées comme sacrilège par l’entourage:
 


–    Chercher à occuper le leadership politique de la région en bousculant les ténors bien installés et ancrés dans le sous-sol Kréda à l’instar d’Almanna. Or l’anonymat pour un responsable des services extérieurs est une règle d’or.  D’ailleurs dans certains pays, son identité reste un secret d’État.
 

 
–    S’acharner gratuitement sur l’ancien DG, Mr Chaïbo qui est en fait son supérieur en tant que conseiller à la sécurité à la Présidence avec rang de ministre et qui avait occupé ce poste pendant 8 ans. Malgré les hauts et les bas de son parcours, Mr Chaïbo est un monument du MPS. Ce n’est pas un Djiddi qui viendrait apprendre à Deby  des choses sur Chaïbo.
 
 

 

Ceci dit Mr Ishagh Ahmat Ardja est un analphabète comme tous les hauts cadres du système, mais il est surtout  connu dans les milieux pour prétendre à être un généalogiste et historiographe des communautés zaghawa et arabes. Depuis les premières heures de MPS jusqu’à présent il a très rarement chômé, tour à tour Préfet adjoint du Ouaddaï, Directeur des Douanes, directeur de l’ANS, Comptable à l’Ambassade à Paris, Dafm/Présidence, Consul à El jeneina ….Il n’a traîné que des casseroles partout où il a passé. Le personnel de l’Ambassade à Paris se rappellera pour longtemps les troubles qu’il avait semés avec les banques de la place. En sus de sa cupidité connue, Mr Ishagh est un délateur professionnel, profitant de sa « connaissance » des familles  et inversement de l’ignorance du Sultan il forge des complots  qui s’avèrent après vérifications être des simples manigances, juste pour avoir la côte auprès de son parent. C’est un personnage très instable et dispersé.
             

 

Bâchiguelli Toly

 

468 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article