Depuis quelques jours, des informations circulaient selon lesquelles DEBY ne sera pas présent au Sommet de la Francophonie prévu le 29 et 30 Novembre 2014 à Dakar, et si jamais, il mettait les pieds à Dakar, une surprise l’attendait.

 

On apprend ainsi, que grâce à la couverture de Moudeina et Cie , des tchadiens ont été conduits à Maroua où des passeports camerounais leur ont été fournis et sont venus à Dakar déposés de nombreuses plaintes contre DEBY. Moudeina et sa bande avait finalement réussi à dribbler l’ANS !

 

Macky SALL encouragé par l’ambassadeur itinérant Stephen Rapp a instruit Sidiki Kaba, lequel a donné les instructions à Mbacke Fall. Le Président Sénégalais a déclaré, selon des sources proches des CAE : "C’est un criminel de guerre, tout le monde le sait. L’ambassadeur Américain Stephen RAPP, nous soutient dans cette initiative, a conclu Macky SALL. Mbacke Fall lança alors la convocation.

 

Il semble que le Secrétaire général du point focal des CAE à N’Djamena, en recevant la convocation de DEBY, aurait bondi sur son téléphone et eut un entretien musclé avec le Procureur Mbacke Fall, en conclusion, le représentant du point focal au Tchad a dit, ne pas être en mesure de présenter cette convocation à DEBY avant de raccrocher.

 

On peut supposer que, pour le mettre devant le fait accompli, Mbacke Fall a organisé la fuite dans la presse sénégalaise. L’initiative de Mbacke Fall au delà du coup d’éclat médiatique, lève un voile sur, peut être des initiatives politiques plus importantes visant à déstabiliser le régime DEBY, quelques jours à peine, après la chute et la sortie du dinosaure COMPAORE de la scénario politique africaine. Idriss DEBY, 24 années de règne, est un autre dinosaure.

 

L’inculpation de DEBY est imminente qu’il se présente ou non, affirme t-on aux CAE, où désormais toutes les blagues et ironies à l’adresse de DEBY sont monnaie courante ; allusion à son français débrouillé, à la misère du peuple tchadien dans tous les coins de rue et marchés de la capitale, à son régime de terreur. En fait, il apparaît que dés le début, Idriss Deby était sur la ligne de mire des juges des CAE, une stratégie a été mise en place pour l’approcher, l’endormir, l’exploiter au maximum et la contribution des tchadiens actifs dans ce dossier n’a pas été négligente, leurs conseils ont été utiles aux juges des CAE pour manœuvrer jusqu’au bout. Il est évident qu’avec ou non la livraison des deux accusés, la convocation de Deby était sur les tablettes des juges. Des journalistes sénégalais ont téléphoné aux CAE pour dire : "et si DEBY vient, quand même au Sommet de la Francophonie ? S’il vient, nous l’arrêterons ! ". S’il ne vient pas, on lancera un mandat d’arrêt ! » . Ce jour sera t-il déclaré jour férié ? A suivre.

Dossier spécial dans quelques jours. : Idriss DEBY, les Présidents Sénégalais et l’affaire Habré.

Source site du président Habré

 

294 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article