Elles sont illégales parce qu’elles constituent une juridiction contraire aux juridictions  universelles. Elles sont illégales parce qu’elles sont créées sur initiative de puissances qui voulaient la tête du Président Hissein Habré.

Elles sont illégales parce qu’elles financées par l’ancien Guide Libyen Mouammar Kadhafi, ennemi à mort d’Hissein Habré, dont les armées sont en guerre contre le Tchad. Elles sont illégales parce qu’elles sont financées par Idriss Deby après la mort du Guide de la Révolution libyenne, ROI des rois africains qui n’a jamais hésité de dire de son vivant : « Nous avons renversé Hissein Habré, nous le garderons dans l’humiliation et le regret le reste de sa vie ».

Elles sont illégales parce que la Charte de l’Union Africaine ne prévoit pas de telles chambres africaines.

 

Hissein Habré ne reconnaîtra jamais ces dites Chambres Africaines Extraordinaires parce qu’il sait bien qu’il paie ses victoires sur la légion islamique du Guide de la Révolution, son refus d’accepter la partition du Tchad au Sud et au Nord du 15ème parallèle et son indocilité au Président Français François Mitterrand au Sommet de France-Afrique de La Baule. Le Président Hissein Habré par son silence devant la Cour de l’injustice des CAE signifie aux tchadiens et aux Africains : « Il ne regrette jamais d’avoir posé les trois actes patriotiques pour lesquels les ennemis du Tchad le veulent à mort ». Seuls tchadiens et étrangers ayant comploté et menti grossièrement contre Hissein Habré pour avoir servi son pays auront sur leurs consciences de remords le reste de leur vie.

 

La jeunesse africaine dira: VIVE HISSEIN HABRE !, quand les Chambres appelées Africaines Extraordinaire auront décidé de lui couper la tête. Et ses proches seront fiers de ce Hissein qui a fait l’honneur du Tchad et la dignité de l’homme africain.

                                                               

Ahamat Hassaballah
Le 06 Septembre 2015
  

153 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article