Cela fait plusieurs mois que l’ex-président de la République du Tchad est gardé en prison contre toutes les formes de justice équitable. Les chambres africaines extraordinaires mènent les travaux dans cette affaire à charge, de manière unidirectionnelle. Pour l’homme de la rue, la justice des chambres africaines extraordinaires a déjà condamné Hissein Habré.

Tout le monde a vu la façon avec laquelle s’acharne Mbacké Fall sur la personne de l’ex-président jusqu’à vouloir lui dicter ses habitudes vestimentaires. Plusieurs objets de droit ont été foulés au sol par Mbacké Fall et ses officines, jusqu’à ordonner aux régisseurs de la prison de Cap manuel de traiter Habré autrement en le dénigrant. Habré, sa famille et ses sympathisants ne refusent pas la justice, du moment qu’elle est réelle et équitable. Mais c’est face à toutes les formes d’injustices constatées chaque jour que Mme Fatimé Rayonne Habré s’explique.


http://youtu.be/EgLXqI1RYE0


La Rédaction

 

222 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article