Interviewé par  l’équipe d’Atelier des médias lors des 43èmes Assises de l’Union de la Presse Francophone (UPF) qui se sont tenues à Dakar du 19 au 22 novembre, le Président Macky Sall a reconnu avoir expulser, en mai 2013, le blogueur et opposant tchadien Makaïla Nguebla après des demandes répétées du gouvernement tchadien.  Même si personne n’avait de doute sur l’implication du Tchad dans cette expulsion, jusqu’alors le gouvernement sénégalais mettait toujours en avant des raisons administratives (l’irrégularité de sa situation).

Nous ne sommes pas là pour orchestrer une déstabilisation vis à vis de quelque pays que ce soit. Par contre tous les journalistes qui, dans le respect de la liberté de la presse entretiennent une relation de bon voisinage entre le Sénégal et le pays d’origine n’ont aucun problème.

Mais lorsque le gouvernement tchadien, à plusieurs reprises, avec des documents à l’appui, saisit notre gouvernement pour se plaindre des agissements de ce blogueur – et il y a eu suffisamment de plaintes, nous l’avons suffisamment interpellé pour attirer son attention et il a continué – la seule chose qu’on pouvait lui dire c’était d’aller continuer son activité ailleurs. Nous devons préserver de bonnes relations avec le voisinage, entre le Sénégal et le Tchad.

Nous avons encore chez nous énormément de journalistes qui viennent d’autres pays et que nous protégeons.“ On lui a dit de choisir le pays de son choix, et c’est comme ça qu’il a choisit sa destination.
 

L’entretien est à retrouver sur le site de l’Atelier des médias et dans le lecteur ci-dessous

Tchadinfos

162 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article