Les Chambres Africaines Extraordinaires ouvrent le 20 Juillet  2015 à Dakar le faux procès du siècle en violation de toutes les règles du droit. Elles sont bien Extraordinaires puisqu’elles constituent une juridiction parallèle aux vraies juridictions à compétence universelle (Cour de Justice de la Haye, Tribunal Pénal International).  

En créant ces CAE sur injonction des puissances (la France et la Jamahiriya Libyenne) qui voulaient la tête du Président tchadien Hissein Habré, notre Union Africaine (UA) a violé toutes les normes incontestées du droit qui régissent notre humanité. Ces puissances ont initié les CAE parce qu’elles ont estimé que les Africains ne peuvent pas accéder à la justice comme les autres hommes de la terre (écouter Mr Patrick Baudoin sur France 24 le jour de l’ouverture du faux procès et la répétition en boucle de l’expression bien pensée à destin « Hissein Habré homme de 40 000 MORTS » par la chaine française).

En organisant le simulacre de procès du 20 Juillet 2015, notre UA montrent aux africains que toute velléité d’indépendance contre la volonté des grandes puissances sera combattue et punie comme Hissein Habré.

Les Tchadiens savent et les Africains doivent savoir que l’ancien Président Tchadien Hissein Habré paie en ce moment sa volonté de lutte pour la dignité de l’homme tchadien, l’intégrité du territoire national du Tchad, ses victoires militaires sur la légion islamique libyenne, son refus d’accepter l’annexion du Nord de son pays par la Jamahiriya de Kadhafi et la nouvelle frontière au 16ème parallèle fixée par le gouvernement français et le Guide Libyen en 1984 (rencontre à Crète en Grèce, entre le Président Français et le Guide libyen) et sa déclaration au Sommet France-Afrique de La Baule en 1989: «Nous ne recevons de leçon de démocratie de personne ». Cette déclaration publique d’Hissein Habré a été comprise comme un affront par le Président Français François Mitterrand qui a promis de faire partir du pouvoir cet indocile de Tchadien. Outre ce qui est considéré un affront pour le Président Français, Hissein Habré était le seul des leaders tchadiens de son temps à avoir dénoncé l’annexion du Nord tchadien par la Libye et rejeté la nouvelle frontière au 16ème parallèle fixée par la Libye et la France. Son langage révolutionnaire qui vante les capacités de l’homme noire et réveille la conscience nationale choque et indispose nombre de personnes en Afrique et ailleurs.

La reconnaissance de l’OLP (Palestine) a fait perdre à Habré de sympathies en Occident sans apporter en échange une quelconque reconnaissance de la communauté arabe, même des Palestiniens eux-mêmes. Elle a plutôt motivé le soutien d’Israël à Idriss Deby.


Les premières tentatives de livrer le Président Hissein Habré à Kadhafi ou à Idriss Deby ont échoué parce que les secrets ont été ébruités et les réactions au Sénégal et ailleurs ont été très vives. L’UA a sursis les projets pour sauver les apparences trop évidentes.

Dans la maison de quel puissant (Français ou Libyen) Hissein Habré tout seul a pu assassiner 40 OOO êtres humains ? Les Chambres Africaines Extraordinaires peuvent-elles tromper sur la réalité d’une telle chose ? Sans même son premier collaborateur en matière de sécurité ? L’absence d’aucun autre co-accusé ou témoins autres que ceux d’Idriss Deby dans une affaire de crimes de cette taille démontre incontestablement la volonté des puissances intéressées de condamner Hissein Habré sans autre forme de procédure de justice.

Idriss Deby, homme le plus proche du Président Hissein Habré en son temps, renverse son patron avec le soutien multiforme de la Jamahiriya Libyen, de la France et du Soudan et fait écrire un tissu de mensonges qualifié d’enquête par un magistrat tchadien de son bord. Les corps déterrés dans l’Est et à Ndjamena sont en majorité des combattants des FAN morts sous les balles libyennes et du MPS. En réalité il n’y a jamais eu une enquête nationale ou internationale sur de crimes au Tchad. Les fameuses chambres africaines n’ont pas jugé utile de faire une enquête ou une simple autopsie des corps pour savoir quand et comment sont mortes les personnes dont les corps ont été déterrés par l’enquête ordonnée par Idriss Deby. C’est bien un refus de voir la vérité transparaître, même en partie.

Le faux procès de Dakar fait la honte de toute l’Afrique. Cette Afrique qui n’a pas réglé en cinquante ans d’existence un seul problème africain, aussi petit soit-il (d’Aozou en Somalie en passant par les guerres Ethiopie-Somalie, Ethiopie-Erythrée, Tchad-Libye et les guerres civiles au Nigéria, au Soudan, en Centrafrique, au Tchad, au Congo, au Libéria et au Mali)  ne peut pas faire croire à la jeunesse africaine qu’il organise ce faux procès pour l’Afrique. La vraie justice est universelle, sans nationalité, sans continent, les procédures sont partout les mêmes, même dans nos traditions orales, méprisées et prises pour primitives. Les Africains savent aujourd’hui que la condamnation d’Hissein Habré est d’avance faite.
Le Guide de la Révolution Libyenne, Mouammar Kadhafi, ROI des rois africains, l’a bien dit  à qui voulait l’entendre avant sa mort : « Nous avons renversé Habré et nous le garderons dans le regret et l’humiliation le restant de sa vie ».


L’UA ne peut pas faire croire qu’elle n’exécute pas des ordres de puissances étrangères pour condamner un grand africain, un grand militant de la dignité africaine, de l’indépendance et de l’unité nationale de son pays.

Les Tchadiens ne doutent pas que Hissein Habré n’assistera pas à un simulacre de procès. Il ne baissera jamais sa tête devant ses ennemis, les ennemis  d’un Tchad libre et souverain. Les tchadiens et toutes les personnes au courant de l’affaire HH savent que le jugement d’Hissein Habré était déjà rendu comme le voulaient ses ennemis.


La presse française qualifie déjà l’ancien Président Hissein Habré d’Homme aux 40 000 morts avant même le verdict du faux procès. C’est une preuve irréfutable que la condamnation de Hissein Habré est bien décidée depuis longtemps. Le principe de la présomption d’innocence avant tout jugement n’est pas admis dans son cas.

Le Guide de la Révolution Libyenne, ROI des rois africains, a financé avant sa mort la création et le fonctionnement des Chambres Africaines bien extraordinaires. Idriss Deby continue à déverser de milliards de francs CFA pour qu’il y ait un pseudo procès Hissein Habré sans lui. Qui des membres des CAE n’a pas perçu un peu des revenus pétroliers du Tchad ?


Les faux témoins tchadiens payés à coup de millions de francs CFA se comptent par milliers.

Au lendemain de l’ouverture de ce pseudo procès, les tchadiens et leurs amis se demandent  pourquoi le tribunal de l’injustice repousse au 7 Septembre 2015 ce qui peut être fait le 20 Juillet puisque l’issue de ce simulacre de procès est d’avance connue ?

Les fameux juges extraordinaires ont-ils un problème de conscience ? Ou le cours de choses doit changer dans l’intérêt des puissances qui magouillent ? En cas de report du faux procès, les faux témoins exigeront sans doute plus de cinq à vingt millions de francs CFA payables par personne car l’affaire Hissein Habré est devenue une affaire d’argent depuis longtemps pour certains tchadiens et d’autres personnes intéressées. Déjà au départ pour Dakar à l’aéroport de Ndjamena une femme demandait à une camarade pourquoi tu as accepté cinq millions de francs au lieu de vingt millions versés à d’autres.

  

Le tribunal d’injustice (CAE) se ridiculise encore davantage en désignant d’avocats pour la défense d’Hissein Habré contre sa volonté, à la place des avocats de l’intéressé. « Cette désignation d’office des avocats n’a d’autre objet que de crédibiliser ce système d’injustice, elle n’a pas l’objet de défendre Hissein Habré » dit un de ses avocats, Maître Serres.


Quelle absurdité de la part du président de la cour (CAE) d’injustice de Dakar de dire « des avocats défendront Hissein Habré contre sa volonté » ! Qui croit à une telle générosité ?

Le Tchad existe aujourd’hui dans ses 1 284 000 kilomètres carrés grâce au combat d’Hissein Habré. Sans ce digne fils du Tchad, notre pays aurait été annexé purement et simplement le 6 Janvier 1981 par la Libye (Accord de fusion du Tchad et de la Jamahiriya libyenne en une Jamahiriya signé par le Guide de la Révolution libyenne et le Président Goukouni Weddei) ou partagé comme l’Afrique au dix-huitième siècle en deux parties en 1984 (Frontière Nord au 16ème parallèle fixée par le gouvernement Français et le Guide Libyen).

L’Afrique qui avait les oreilles et les yeux fermés en 1980, quand les avions bombardiers de la Jamahiriya libyenne utilisaient les territoires d’autres Etats Africains pour bombarder la capitale tchadienne Ndjamena, se réveille aujourd’hui pour servir quel intérêt tchadien ou africain ? Notre Afrique nous montre chaque jour un peu plus son côté irresponsable.


 
Les enfants et les parents d’Hissein Habré ont toutes les rasions d’en être fiers et rassurés que leur père ne regrette jamais d’être victime d’une grande injustice aujourd’hui pour ses actions en faveur de sa Patrie. Tous les grands héros de l’histoire de notre humanité ont connu de sorts très semblables, souvent fatals pour avoir servi fidèlement leurs pays (la française Jeanne d’Arc a été brulée vif, Mandela a purgé 27 ans de prison et bien d’autres).

Contrairement aux allégations du Guide Libyen Mouammar Kadhafi quelques années avant sa mort « Nous avons renversé Hissein Habré et nous le garderons dans l’humiliation et le
regret tout le reste de sa vie », ce dernier terminera le restant de sa vie avec le sentiment d’avoir accompli ses devoirs de citoyen de ce Tchad pour lequel il a sacrifié la grande partie de sa vie. Le Tchad lui reste reconnaissant. L’histoire lui rendra justice.


Les Tchadiens doivent reconnaître que ce qui se passe en ce moment au Sénégal est une atteinte directe à la dignité, à l’honneur et à la respectabilité du Peuple Tchadien.
Ce déni de justice constitue aussi un précédent grave dans la justice internationale car la justice est universelle et on ne peut pas l’africaniser sans revenir à l’apartheid.

Vive Hissein Habré, digne fils du Tchad, Patrie des héros de tous les temps ! 

 Fait le 21 Juillet 2015.                                                                                                      

 Azongo Mahamat Hassaballah.

205 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article