Les avocats du Président HABRE porte à la connaissance de lopinion nationale et internationale les faits suivants :

 

Le lundi 30 septembre 2013, le Président HABRE était sur sa table de travail à lintérieur de sa cellule quand il a entendu la porte de la pièce grincer fortement. Etonné, il sest retourné et  s’est retrouvé face à 6 personnes qui avaient déjà pénétré à lintérieur de sa cellule et se positionnaient au centre de la pièce : 4 hommes et 2 femmes (française et belge). Lun des hommes portait une tenue militaire et les insignes dun grade de commandant. Il a déclaré être de la direction de ladministration pénitentiaire.

 

Le Président HABRE na pas échangé avec ces personnes inconnues, et devant le climat tendu, après quelques propos tenus par ces individus, le groupe sest retiré de la cellule.

 

Nous dénonçons cette intrusion forcée, faite au mépris des règles de procédure de visite et des droits dun détenu. Cest encore là un acte de violence intolérable posé contre la personne du Président HABRE, une véritable agression psychologique et morale.

 

Les passe-droits accordés à des personnes étrangères et dont lidentité a été dissimulée et le demeure encore 48h après, nous inquiètent quant au climat de permissivité et dinsécurité qui entoure la personne du Président HABRE.

 

Il sagit là dune dérive très grave et nous exigeons de connaître lidentité des personnes à qui le Ministre de la Justice a accordé des passe-droits, se rendant complice de cet acte attentatoire aux droits du Président et dagression psychologique et morale, et ce, après avoir lui-même insulté publiquement ce dernier.

 

En conséquence, la défense du Président HABRE exige :

 

Que soient divulgués:

 

– lidentité de ces individus,

– les motifs de cette visite,

– lorigine des instructions reçues à leffet de procéder à ladite visite,

la nature des autorisations reçues aux fins de pénétrer à lintérieur de la prison,

– les modalités aux termes desquelles ces individus ont pu se procurer les moyens de pénétrer dans la cellule.

 

Que les résultats de cette enquête soit rendus publics,

 

Que les violations constatées fassent lobjet des sanctions administratives prévues par les textes en vigueur, sans préjudice des actions que la défense du Président se réserve dentreprendre au vu de cette enquête.                       

 

 

Les avocats du Président Hissein HABRE

 

La Cellule de Communication du Président HABRE

Contact : 00221 77 536 29 67

169 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article