12/11/2016: TCHAD/Simulacre de Justice: (correspondance particulière). Simulacre de Justice dû au manque de la transparence démocratique. Depuis 1990, date d’arrivée au pouvoir du MPS, jusqu’à nos jours les biens publics fond l’objet détournement par des individus et pour des intérêts personnels. Mais chose absurde, ce que personne n’a été punit au sens du terme et de la loi, alors que plusieurs personnes ont été prises en flagrant délit. Certes durant cette longue et fatigante transition, presque tous les présidents de grandes institutions, les ministres, les magistrats, les députés, les directeurs, les généraux… ont été accusés de détournement des biens publics, mais, jamais personne n’a été condamné moins encore purger sa peine ou liquider ses biens indûment posséder. Tous les accusés ont été par la suite acquittés sans que le peuple sache quand, comment et pourquoi! Alors que nous avons le plein droit d’être informé de chaque partie du déroulement du procès a savoir : — Déclenchement de la procédure; – l’enquête; – moyen de contraintes; – audition des témoins; – déroulement du procès et en fin la délibération des juges. Oui! Nous devrions être informés de toutes ces procédures via la télévision nationale à moins que nous soyons dans un autre système que la transparence démocratique. Puisque ce nous les victimes et cet ainsi que le système démocratique a voulu nous soulagé, si on s’en tient a sa formule selon laquelle : " La démocratie s’épanouit à proportion que toutes les informations circulent sans entrave en son sein, afin d’être potentiellement rendues accessibles à tous " donc s’il vous plait! Si vous avez arrêtez le trésorier-payeur général, les généraux et les autres cadres sans vouloir nous faire prendre part du déroulement de la procédure pénale, et s’ils ont été arrêtés pour n’est pas être punis, liquider leurs biens indûment posséder ou pour n’est purgé aucune ou encore pour être simple acquitté comme l’a été depuis 1990. Alors, foutez-nous la paix et libérez-les dès maintenant pour qu’ils puissent nous attendre!

 

Correspondance particulière.

 

154 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article