24/08/2016: TCHAD/Sport: Les jeux olympiques de Rio au Brésil viennent de finir. Il y a lieu de faire un bilan de ce que le Tchad a fait. Le bilan est fortement négatif car si le Tchad s’est fait représenter par quelques athlètes, l’opinion n’a pas suivi les périodes de préparations et les budgets engagés pour la participation à ces jeux. Au delà de Rio, le sport tchadien est malade, il n’est pas malade parce qu’il manque, des talents mais parce que les responsables juchés à sa tête ne sont pas crédibles. Une fois de plus il faut l’avouer, le sport tchadien est pris en otage par des gens qui n’ont rien à voir avec le sport. Corruption, trafique d’influences, népotisme, gangrène le sport tchadien. Nous sommes loin des périodes de Ahamat Senoussi finaliste aux JO de 68, loin encore du record d’Afrique en saut de N’Gadjadoum à Alger, encore très loin de l’épopée footballistique de 1977 à 1984. La jeunesse est réduite à accepter désarmer qu’on lui usurpe sa passion. La rédaction vous propose la lettre ouverte de notre frère et ami Abbas Kayangar… A Lire.


La Rédaction.

Abbas Kayangar

Objet : lettre ouverte aux membres des

Fédérations tchadiennes d’athlétisme et de football

 

Mesdames, Messieurs,

 

La fête de l’olympisme vient de connaitre son apothéose avec la cérémonie haute en couleur de clôture des jeux olympiques de Rio au Brésil 2016, c’est aussi le moment opportun pour moi de vous interpeller pour votre gestion de l’athlétisme dans notre pays, tout en espérant que toute honte bue, vous aviez apprécié a sa juste valeur les performances des différents athlètes venant des divers horizons qui ont su défendre avec honneur et stoïcisme les couleurs de leur pays respectifs.

Déjà en quittant le Brésil, beaucoup de délégations, celles dites soucieuses de l’honneur de leur pays, ont déjà en tête les préparatoires des prochains jeux au Japon, qu’en est-il de votre coté? J’en suis sûr, vous attendrez en laissant les athlètes dans l’oubli jusqu’à l’approche des prochains jeux pour vous lancer dans l’improvisation et dans une agitation frisant l’amateurisme pour soi-disant préparer nos athlètes aux jeux, et le résultat sera sans conteste la honte, l’humiliation et une injure a notre drapeau et a l’honneur de notre pays, comme savent le faire si bien vos collègues de la fédération de football.


Le moment n’est-il pas venu de laisser au peuple la gestion de son sport? En toute franchise, ne faut-il pas jeter vos tabliers et vous occuper de vos affaires personnelles et laisser la gestion aux personnes compétentes? Vos organisations respectives engrangent des millions de francs CFA provenant de diverses sources sans aucun résultat probant, il semble même qu’en dépit des nombreuses défaites et déconvenues, comme des amnésiques vous n’allez jamais tirer des leçons des erreurs du passé et reprendre les mêmes bêtises visant à salir l’image de notre pays. Vous n’avez aucune fibre patriotique si ce n’est l’amour du gain facile visant a soutirer l’argent et les équipements destinés aux sports qui prennent alors des directions occultes.

Permettez-moi de revenir sur un fait désolant, révoltant et inacceptable, je voulais faire allusion a vos bourdes ayant conduit a une série d’humiliation des SAO football, n’eut-il mieux d’aller chercher les encadreurs et les entraineurs dans les quartiers qui feront le travail avec amour et patriotisme? Contrairement à vous qui lorgner plutôt l’argent facile au détriment de la défense du football tchadien et l’honneur du pays. En toute franchise, laissez-moi vous dire en vous regardant droit dans les yeux : vous faites la honte du Tchad et vous ferez mieux de «dégager le plancher» de votre empreinte nuisible.

 

Les dizaines de millions dépensés dans vos proches et vos réalisations somptuaires pourraient aider à acheter des médicaments pour traiter les milliers de personnes souffrant de maladies comme le paludisme ou la malnutrition infantile. Si j’étais vous, comme vous et la manière dont vous avez agi pour ternir l’image de notre pays et notre football, aucun coin sur la terre ne pourrait me cacher car, ma honte sera immense et inqualifiable. Je me verrais comme un incompétent, un tâtonneur qui ne sait faire la distinction entre le sucre et la farine. Oubliez le football et repartez dans vos occupations, et laisser des personnes soucieuses de l’honneur du Tchad de s’en occuper.

 

Nous en avons assez et gros dans le cœur, d’être la risée de tout le monde, pourtant notre pays regorge de potentialités que si bien exploiter pourrait propulser notre sport en général et notre football particulièrement. De grâce, démissionner tous, et laisser les personnes compétentes prendre les choses en main afin de redorer l’image de nos différentes disciplines sportives honteusement écornées par votre incurie et votre incompétence notoire car, vous avez fait honte a la nation tchadienne, et vous le ferez encore sans aucun remord. 

179 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article