09/0/2016: TCHAD/SYNECS: Selon un responsable de la section communale du syndicat des enseignants et chercheurs du supérieur (SYNECS) qui a joint la rédaction, les enseignants et chercheurs des universités et instituts publics d’Abéché accusent 2 mois d’arriérés de salaires et primes. Cette situation qui perdure va gravement causer des problèmes pour la rentrée universitaire 2016/2017. Les moult appels du pied à l’encontre de l’état n’ont pas été entendus, pire aucune source ne leur indique que leur dossier est en instance de traitement. C’est ainsi, que le SYNECS prévient qu’au-delà d’une semaine, il observera une grève sèche et illimitée jusqu’à satisfaction totale de ses revendications. La gestion de notre pays laisse à désirer, la priorité qui devrait être faite sur les départements sensibles comme l’éducation, la santé, les salaires des fonctionnaires et les bourses des étudiants, n’est pas prise en compte. Idriss Déby donne ses orientations aux budgets de l’armée sans retour sur investissement, Déby priorise ses voyages en amassant toutes les ressources de l’état, la plupart du temps dans des déplacements inutiles, sans intérêt pour le Tchad, dans une atmosphère où le G6 se complait au clientélisme, le népotisme, et où encore les autres affairistes dilapident dans leurs petits commerces l’argent des Tchadiens. 

332 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article