Il est le Directeur général de l’Office tchadien du Tourisme, présent au Salon internationale de l’Agriculture de Paris 2014.
 

Qu’est ce qui explique la participation de l’Office à ce Salon de l’Agriculture parisien 2014?
Beaucoup pensent que l’Agriculture et le tourisme n’ont rien à voir, comme vous d’ailleurs. Mais, étant donné que c’est la première foire à laquelle l’Afrique Centrale à travers le Tchad est représentée, nous nous sommes lancés. Le tourisme c’est la porte d’entrée dans un pays, ou même, une sous-région comme la nôtre, nous nous sommes donc déplacés avec tous les autres secteurs du développement rural, et nous sommes là pour montrer d’abord qu’au Tchad, on peut faire aussi du tourisme. Ceci d’autant plus que l’Office est une institution qui n’a que trois années de fonctionnement. Durant cette période, nous avons été sur plusieurs salons déjà, et donc, pourquoi pas le Salon international de l’Agriculture de Paris (SIAP) 2014. Il est vrai qu’il n’y a pas que le Tchad, il y a 5 ou 6 autres pays africains, nous profitons donc de cette occasion pour promouvoir le tourisme tchadien.

 

 
© journaldutchad.com 
M. Mahmoud Younous, Directeur général de l’Office tchadien du Tourime
Quels sont les produits phares aujourd’hui que le Tchad présente?

Sur le salon nous n’avons que des dépliants, des kakémonos, des flyers pour déjà montrer ce que nous avons comme potentialités touristiques. Sur place là-bas au Tchad nous avons des découvertes à faire et depuis pratiquement trois années, avec un partenaire français Point-Afrique, nous organisons des vols charters, qui vont de Marseille et qui atterrissent directement dans le Nord du Tchad. Là-bas nous parlons du tourisme vrai. Nous avons des dunes, des lacs, comme d’Ounianga, inscrit en 2012 au Patrimoine mondiale de l’Unesco. Nous avons d’autres curiosités touristiques qui pourraient être éventuellement inscrites au patrimoine mondiale de l’Unesco, entre autre le Delta d’Archeï, tout le Massif de l’Ennedi, le Lac Tchad, le Parc de Zakouma. Ce sont là des curiosités pour lesquelles j’invite tout touriste à aller visiter.


Et à propos des 50 ans du Parc de Zakouma

Je n’étais pas présent parce qu’il fallait préparer ce salon. Cependant, c’est l’un des parcs les plus importants d’Afrique, et peut-être même d’Afrique centrale. Nous jalousons un peu le parc du Kenya, nous ne sommes pas si petit que cela, avec nos 350 hectares, et nous avons plus de 104 espèces d’oiseaux, une quarantaines d’animaux, des reptiles, etc.

 

 
© journaldutchad.com
Vous avez parlé de votre partenaire Point-Afrique et de ses vols charters, un moment, on a signalé que la zone était dangereuse, qu’est-ce qui vous a motivé à vous investir dans ce projet

Avec mon partenaire français, et depuis cette année un troisième larron s’est joint à nous, c’est le Treg. C’est un ami qui est venu au Tchad pour la première fois sur le vol charter de 2012, il avait déjà organisé des marathons dans le Sahara marocain et a trouvé que c’était les mêmes conditions. Il s’est donc posé la question de savoir, pourquoi ne pas organiser un marathon dans ce désert. C’est de cette manière que nous avons monté un partenariat Point-Afrique, le Treg et nous-même. Le marathon s’est déroulé du 13 au 16 février dernier. En 04 jours, le marathon consistait à faire une marche à pieds nonstop sur 178 km et à faire en 60 heures maximum. Cela s’est très bien passé d’ailleurs, sur 19 participants, il y avait une seule femme, arrivée en 6ème position. Ce qui est encourageant. Tout ceci, malgré les injonctions du Quai d’Orsay qui place le Nord du Tchad en zone orange. Je rassure tous ceux qui veulent venir au Tchad, qu’il n’en est rien. 


Comment vous évaluer la participation de votre direction à ce Salon

Pour nous elle a été positive, dans la mesure où en trois jours seulement, nous avons noté plus de 2500 visiteurs, ce qui est très encourageant. Nous avons même eu la surprise de croiser des gens qui rentrent du Tchad, eux-mêmes surpris de nous voir sur le SIAP. Je crois et je pense que nous avons vraiment vendus l’image du Tchad comme nous le souhaitions. 
 

Par Luidor Nono
303 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article