11/02/16: TCHAD/UA: De sources concordantes, l’union africaine aurait donné un coup de pouce à Idriss Deby pour y être élu président du Tchad. Après avoir minutieusement instruit Moussa Faki de faire le tour de certains chefs d’État africains de poids ayant une influence certaine sur la proposition du candidat au poste du président de l’union africaine, en mettant en avant l’aspect sécuritaire du continent et le facteur terroriste, l’union africaine a voté presque à l’unanimité pour Idriss Deby et permettre d’influencer pour sa réélection de Déby. Aucun doute pour l’Union africaine, Idriss Déby sortira vainqueur du scrutin présidentiel d’avril 2016 à N’Djamena. Pour preuve, l’organisation panafricaine n’a pas hésité à porter le président tchadien à sa tête, le 31 janvier 2016, alors que ce dernier doit remettre son mandat national en jeu dans quelques semaines. Aucun texte n’interdisant cette pratique à l’UA. Idriss Déby succède pour un an au Zimbabwéen Robert Mugabe. Il faut le noter que pour le dictateur tchadien, le tempo fut bien choisi pour assouvir sa vengeance à travers ce pseudo procès Habré. Ce n’est pas un hasard qu’il eut demandé d’être le président de l’union africaine dans l’année où l’ex-président tchadien devrait être jugé à charge, inéquitablement, et probablement condamné à charge, avec Deby président de l’union africaine, quand on sait que ces fameuses chambres africaines extraordinaires sont les faits et décisions de l’union africaine. Une autre forme de cynisme mégalomanie sans vergogne. Mais ce que Deby ne sait pas, le procès Habré l’a complètement désavoué aux yeux de l’opinion nationale à cause de son non sérieux, et de ses manipulations judiciaires.

 

215 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article