01/02/16: TCHAD/Une marche pacifique de la jeunesse: De sources concordantes, le 2 février 2016 sera une Journée de marche pacifique des jeunes lancés par le CAMOJET (collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad) au cours d’un point de presse, au siège dudit collectif sis au quartier Moursal. Le CAMOJET s’exprime ainsi. 

Mesdames et Messieurs les Journalistes ;
Chers jeunes, élèves, étudiants, diplômés sans emplois, nous voici à la veille de la marche pacifique prévue pour le mardi 02 février 2016. Cette marche pacifique programmée a pour but de protester contre les mesures de suspension de l’intégration des jeunes à la Fonction publique, et ceci en conformité avec l’article 27 de la constitution qui stipule que (les libertés d’opinion et d’expression, de communication, de conscience, de religion, de presse d’association de réunion de circulation de manifestation et de cortèges sont garantie a tous). Malheureusement, il nous été donné de constaté que depuis le lancement de nos actions de dialogue, le gouvernement reste ferme sur sa décision. Ainsi, le collectif des jeunes CAMOJET, trouve injuste ce manque de dialogue et dénonce la mauvaise foi du gouvernement.

De ce qui précède, le collectif CAMOJET

– Considérant que les 2000 contrats et 3065 remplacements numériques annoncés par le gouvernement ne sont que des tapages et seront basés sur le favoritisme;
– Considérant le nombre exorbitant des diplômés sans emploi ;
– Considérant le nombre des bacheliers n’ayant pas axé à nos universités pour question de limite d’âge ;

– Considérant le manque de la politique d’emploi au Tchad ;
– Considérant le faible recrutement dans les Établissements privés et
 

   Le licenciement abusif ;

– Considérant la situation sociale très critique. Nous, jeunes leaders du collectif des Associations et Mouvements des Jeunes du Tchad (CAMOJET) annonçons officiellement que la marche pacifique de protestation sera lancée dès mardi 02 février 2016 a 8 h 30. 
Point de départ, Rond du ministère de la Défense jusqu’à la Fonction publique. A cet effet, pour éviter tout dérapage, les élèves, étudiants sont priés de rester chez eux, car en quoi sert les diplômes si l’on les obtient et ne peut avoir un emploi. Ni les engins à 2 roux et autres ne seront toléré à cette marche pacifique. Les villes provinciales sont vivement encouragées à observer cette marche pacifique sans crainte ni peur, car la jeunesse est déjà morte il ne reste qu’a l’enterrer. Pour nos membres de MOUNDOU et KOUMRA qui sont fortement menacé par les autorités administratives, nous leur rassurons notre engagement et notre synergie dans cette lutte. Nous rappelons qu’aucune récupérée par des personnes d’intention autre que la volonté de la jeunesse ne sera tolérée.

 

Je vous remercie.

Secrétaire général

GAMO RÉMY

 

   

233 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article