La vice-présidente américaine Kamala Harris espère que son voyage dans les pays africains permettra d’intensifier la coopération sur les questions liées à l’innovation agricole dans ces pays et à la résilience face au changement climatique. C’est ce que la responsable américaine a déclaré samedi lors de son discours en Zambie.

 

me Harris a indiqué que son voyage était axé sur l’innovation dans le secteur agricole et l’ »adaptation aux conditions climatiques changeantes ». Selon la vice-présidente américaine, « ce voyage a été consacré à ce qui pourrait être fait pour créer et renforcer des partenariats public-privé, à la manière dont les autorités américaines pourraient travailler avec les dirigeants africains, les entreprises africaines, les corporations américaines, les ONG et les organisations caritatives dans le but de consolider les ressources ». Selon Mme Harris, ces dernières sont destinées à « promouvoir et développer des modèles innovants » dans ces domaines en Afrique.

 

Comme l’a précédemment indiqué la Maison-Blanche, les entreprises privées américaines et le gouvernement des États-Unis fourniront plus de 7 milliards de dollars à l’Afrique dans le cadre de diverses initiatives liées à l’énergie verte, à l’agriculture et à la lutte contre le changement climatique.

 

La vice-présidente américaine Kamala Harris est en Afrique depuis le 25 mars. Elle a déjà visité le Ghana et la Tanzanie et la Zambie. La vice-présidente rentre à Washington le 2 avril. Les États-Unis ont récemment intensifié leurs contacts avec l’Afrique avec des visites sur le continent du secrétaire d’État, Antony Blinken, de la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, de la première dame des États-Unis, Jill Biden, et de l’ambassadrice américaine auprès de l’ONU, Linda Thomas-Greenfield.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Alwhida

1745 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire