Catégorie : En ce moment

Jean Yves Le Drian, « l’aile gauche » du macronisme (!), s’est positionné en défenseur infatigable des dictateurs africains, qu’il s’agisse du Camerounais Paul Biya ou du Congolais Denis Sassou Nguesso. « Le président Paul Biya a bien voulu me décorer comme grand officier de la valeur. J’y suis très sensible ». Ni la longévité […]

Lire la suite

Les témoignages d’un notable de la cour tout commence il y a quelques années, quand le chef de village de Kamkalaga procédait à solutionner un litige entre les villageois de cette localité. Après les témoins des deux plaignants des différents camps, le chef de village a tranché et donne raison au camp opposé alors que […]

Lire la suite

La cérémonie du lancement officiel du site web a été rendu effectif ce vendredi 8 novembre au siège de ladite société. Digitalisation oblige, la société tchadienne d’assurances et de réassurances n’a pas voulu rester à la traine. C’est dans cette optique que cette action a été entreprise aux fin de rapprocher les clients et de rendre […]

Lire la suite
12 novembre 2019 - Alert info - Archives - En ce moment - Flash Info

L’assassinat du jeune tchadien Matebaye Manayel Bonheur a ému presque tous les Tchadiens de tout bord que ce soit. Rappelons que le cortège du président de l’Assemblée nationale Haroun Kabadi est à sa deuxième victime en deux ans. À deux reprises que le cortège de Haroun Kabadi passe, ses gardes de corps ouvrent le feu […]

Lire la suite
12 novembre 2019 - Alert info - Archives - En ce moment - Flash Info

Un journal camerounais accuse le gouverneur de la BEAC, le tchadien ABBAS Mahamat Tolli de népotisme, de clientélisme et d’une gestion catastrophique de la BEAC. En temps normal, en tant que patriote, chaque tchadien devrait défendre son compatriote quand il est fustigé par l’extérieur, et l’obligation patriotique exige une solidarité à toute épreuve, mais dans […]

Lire la suite
12 novembre 2019 - Alert info - Archives - En ce moment - Flash Info

De source locale, les travailleurs tchadiens exerçant dans les entreprises SHANDONG International, HBP International, sont maltraités par les Chinois de la place à Doba. Selon nos sources, les travailleurs locaux perçoivent à peine 3000 FCFA par jour, mais ne bénéficient d’aucun point de restauration dans l’environnement du travail, ce qui est en contradiction avec les contrats […]

Lire la suite