« Assurons-nous bien du fait, avant de nous inquiéter de la cause ». Il est vrai que cette méthode est bien lente pour la plupart des journalistes, qui courent naturellement à la cause, et passent par-dessus la vérité du fait ; mais nous éviterons le ridicule d’avoir trouvé la cause et de faire de commentaires sur ce qui n’a point existé. Ce malheur arrivait hier lundi 13 août 2018 sur les ondes de la radio France internationale par la voix de deux de ses journalistes, que le CCMSR ne peut s’empêcher de condamner ici, de la façon la plus énergique qui soit.

 

En effet, le 11 août 2018, le CCMSR a attaqué la garnison militaire de Kouri Bougoudi dans le Tibesti, au Tchad. Malgré nos appels et nos différents communiqués envoyés à la rédaction de RFI, celle-ci n’a pas trouvé judicieux de nous donner l’antenne, ou de venir sur le terrain à Kouri Bougoudi pour constater de visu l’information donnée. Des journalistes dont nous ne mettons pas en cause le professionnalisme, se mettent à écrire depuis la maison de la radio et prétendent que l’attaque de la garnison militaire de Kouri Bougoudi est l’œuvre du CCMSR qui serait soutenu par le Qatar et des trafiquants et autres mercenaires venant de la Libye.

Le CCMSR s’étonne qu’il n’y ait en France, à la RFI, que des Horstius, des Ingolsteterus, des Rullandus et autres Libavius pour confirmer que le CCMSR est bel et bien un groupuscule financé par le Qatar et par des produits de différents trafics de tout genre. Ainsi donc pour cette radio, il n’y a que des mercenaires et autres trafiquants qui ont attaqué le Tchad. Il ne manquait donc autre chose à tant de beaux articles de RFI, sinon qu’il est établi que l’attaque de Kouri Bougoudi était l’œuvre des trafiquants. Quelle consolation pour le protégé Idriss Deby !

 

Malheureusement pour le peuple tchadien traumatisé, il ne se trouve point un orfèvre à Paris pour examiner de près les communiqués du CCMSR afin de constater l’habileté avec laquelle Idriss Deby manipulait la communauté internationale. Le CCMSR recommande à RFI de recruter aussi un orfèvre parmi son personnel. Car rien n’est plus naturel que de faire ainsi et autant sur toutes sortes de matières. Cela nous éviterait d’ignorer les choses qui sont, et dont la raison nous est inconnue, ou de celles qui ne sont point, et dont nous trouvons la raison. Le CCMSR s’étonne qu’un organe de presse de renommée mondiale comme RFI manque de principes qui mènent au vrai, et possède et use de ceux qui s’accommodent très bien avec le faux.

Pour cette raison, le Secrétaire Général du CCMSR appelle au calme, à la sérénité et surtout à la vigilance de tous les camarades, militantes et militants, ainsi que de tous les braves combattants de la dignité afin de ne pas se laisser divertir par de telles informations qui ne permettent pas aux auditeurs de se faire une opinion éclairée sur la situation qui prévaut réellement en ce moment au Tchad.

 

Fait le 14 août 2018
Le Secrétaire général

Kingabé Oguzeimi de Tapol

 

3393 Vues

  • Y a t-il deux personnes différentes qui ont ce “Kingabé Oguzeimi de Tapol” voir l’article ci-dessus et celui copier et coller ci-dessous. Pour la source, voir le lien suivant :

    https://www.letchadanthropus-tribune.com/tchad-ccmsr-mr-michelot-yogogombaye-a-decide-de-claquer-la-porte-au-ccmsr/

    Ou bien le ABUSE T-ON DU PEUPLE TCHADIEN et de inconscient collectif ?
    #TCHAD #CCMSR : Mr Michelot Yogogombaye a décidé de claquer la porte au CCMSR.
    La raison est toute invoquée, une guéguerre de leadership. Michelot Yogogombaye haut cadre de la république, ancien ministre et membre connu des instances de luttes révolutionnaires vient de démontrer que les principes n’ont pas d’égaux. L’opposition armée traverse depuis quelque temps un océan de secousses à cause des autos proclamations diverses de leaders et autres hommes de paille, sans aucune expérience des idéaux de luttes et des définitions qui les caractérisent. Chacun se croit chef, pourvu et imbu de son propre égo, et croit guider un troupeau de gens, parce qu’on pense à suffisance que la seule étiquette de responsabilité est capable de mener les hommes. Et bien, chaque jour les Tchadiens assistent à des fiascos, des imbroglios, des non-dits qui embastillent les volontés chimériques des camarades qui se sacrifient corps et âmes pour les idéaux de la lutte. Vu de Paris, ou de n’importe autre ville occidentale, les diasporas qui rêves d’alternances, de changements s’en trouvent fatalement découragés. Les réseaux conçus à l’intérieur du pays, les amis de la lutte se posent encore des questions et se demandent, s’interrogent sur le futur, notre futur dont nous exigeons tant de sacrifice, celui de l’exil et de la souffrance du tyran qui fait la razzia du pays. Nous exigeons de la dictature ce que beaucoup d’entre nous n’arrivent pas à tenir. Nous voulons toujours que ce soit les autres qui se sacrifient, qui s’affichent alors que ceux qui s’arrogent les sceaux se terrent dans les pseudo. Michelot sait avec conviction ce qui le décourage, et qui risque d’en décourager plusieurs autres tant que les chemins ne sont pas déblayés.

    Par ce communiqué, le désormais ex communicant du CCMSR s’est montré la sortie. Il s’en explique la tête haute. À la fin d’un ultimatum synchronisé, il annonce : “Je ne suis plus Secrétaire à la communication, Porte-parole du mouvement politico-militaire CCMSR depuis 16H30, heure du Tchad du jeudi 26 juillet 2018. Par la même occasion je me retire définitivement du CCMSR dont je ne suis plus et je ne serai plus membre désormais »

    (Michelot Yogogombaye Kingabé Oguzeimi de Tapol).

    Tchadanthropus-tribune

    Commentaire par VIGILANCE : ABUSE T-ON DU PEUPLE TCHADIEN ? le 14 août 2018 à 20 h 35 min
  • moral. ccmsr.

    Commentaire par idrissmahamat.dari le 19 août 2018 à 0 h 52 min