Communiqué de Presse

L’UFR est très préoccupée par la situation qui prévaut à l’extrême Nord du Tchad. En effet dans la matinée du 19 Février 2020, le CCSMR a attaqué les positions des forces du régime de M. Deby à Kouri. Nous apprenons à travers les organisations de droit de l’homme tchadienne que plusieurs combattants du CCSMR ont été faits prisonniers et effroyablement exécutés par le régime de M. Deby.

Cet acte mesure à juste titre le caractère ignoble du régime de Deby. Le régime despotique de M. Deby est imposé au peuple tchadien depuis presque 30 ans. Il est soutenu et entretenu par les puissances étrangères dont le gouvernement Français, le principal parrain.

 L’UFR constate avec regret et amertume que ces Puissances étrangères qui se veulent des États de droit cautionnent le terrorisme d’État pratiqué par le régime de M. Deby. 

Les prisonniers de guerre sont sommairement exécutés au su et au vu de tous. Mais malheureusement il n’y a eu aucune réaction de ces puissances ni aussi des organisations internationales telles que : l’ONU, L’Union Africaine ou encore l’Union Européenne qui sont censés garantir l’application du droit international humanitaire et la convention de Genève protégeant les prisonniers de guerre.

L’UFR demande à ces organisations (l’ONU, l’Union Africaine, l’Union Européenne) et, les organisations humanitaires internationales de s’interposer afin de pouvoir sauver les détenus qui se trouvent dans les différentes prisons du pays.

Fait à Francfort le 21.02.2020

Youssouf Hamid

Représentant et Porte-Parole de l’UFR

 

 

 

 

CCMRS_20200222 (1)

2135 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article